Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

La semaine d'actu du 27 février 2021

Ève Tessier-Bouchard
Coopérative nationale de l'information indépendante (CN2i)
Article réservé aux abonnés
Tu veux toujours en savoir plus sur le monde qui t’entoure? Le P’tit Mag te présente un rendez-vous parfait pour toi! Chaque samedi, on déniche les nouvelles les plus intéressantes de la semaine pour t'en faire un résumé facile à comprendre! À voir dans le journal, dans l’appli et sur notre site Web!

L’affaire Mike Ward et Jérémy Gabriel

L’affaire juridique qui oppose l’humoriste Mike Ward au jeune chanteur Jérémy Gabriel est complexe, mais c’est un sujet qui mérite qu’on s’y attarde. On te propose un plus long texte mais en deux parties pour que tu sois en mesure de tout comprendre. Nous allons aussi te donner le point de vue de Mike Ward, mais commençons par celui de Jérémy Gabriel.

Jérémy Gabriel

1) Le point de vue de Jérémy Gabriel

• Qui est Jérémy Gabriel?
Jérémy Gabriel est un jeune chanteur de 24 ans atteint du syndrome de Treacher Collins depuis sa naissance. Cette maladie se manifeste par des malformations à la tête et au cou. De plus, il est né sourd et l'est resté jusqu’à l’âge de 6 ans. C’est grâce à un appareil auditif qu’il est maintenant en mesure d’entendre.

À l’âge de 9 ans, il a eu la chance de chanter devant le pape Benoît XVI au Vatican. De plus, il a déjà chanté l’hymne national canadien au Centre Bell lors d’un match des Canadiens de Montréal et une autre fois avant un match des Panthers de la Floride, au BankAtlantic Center.

Dans un de ses numéros, l’humoriste Mike Ward a ri des performances et de l’apparence de Jérémy Gabriel. Mike Ward aurait fait ces blagues à 230 reprises au cours de sa tournée. Jérémy Gabriel a avoué que cela avait grandement affecté sa confiance en lui et que c’est l’une des raisons qui expliquent l’intimidation qu’il a vécue au secondaire selon lui.

•Le point de vue des avocates de Jérémy Gabriel
En 2015, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, responsable d’assurer le respect des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne, a poursuivi Mike Ward pour sa blague envers Jérémy. D’après les avocates de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, la blague est une forme de discrimination et d’intimidation envers un enfant handicapé.

Le fait qu’elle ait été diffusée partout sur Internet a fait en sorte que les compagnons de classe de Jérémy Gabriel ont pu voir la vidéo et s’en servir pour intimider le jeune chanteur. Les avocates de Jérémy Gabriel jugent que Mike Ward est allé trop loin et qu’il a ignoré les conséquences que sa blague pouvait causer.

L'humoriste Mike Ward.

2) Le point de vue de Mike Ward

• Est-ce que Mike Ward a le droit de dire ces choses-là?
Évidemment, certains peuvent penser que ce n’est pas très gentil de la part de Mike Ward, mais ce n’est pas de gentillesse dont on parle dans ce procès. Ce qu’on cherche à savoir, c’est s'il avait le droit, selon la loi, de dire ces choses-là. Ce que Mike Ward défend, c’est sa liberté d’expression et sa liberté artistique. La liberté d’expression, c’est un droit très important qui nous permet d’émettre toutes nos opinions librement. La liberté artistique, c’est le droit de créer et de distribuer des œuvres artistiques.

D’ailleurs, son avocat avance même que Mike Ward a ciblé Jérémy Gabriel parce qu’il était connu, pas parce qu’il était handicapé. Il dit aussi que celui-ci a été traité de «façon égalitaire». Égalitaire, ça veut dire de manière égale, pas discriminatoire. L’argument de l’avocat est que l’humoriste, connu pour son humour noir, a ri de lui comme il l'aurait fait pour des personnes non handicapées.

Mike Ward est soutenu par de nombreuses personnes de la communauté artistique et par d’autres humoristes. Ceux-ci jugent qu’il s’agit d’un procès important qui déterminera l’avenir de l’humour. Si Mike Ward perd, les gens ont peur que cela diminue leur liberté d’expression et artistique.

• Pourquoi on en parle encore aujourd’hui?
Un procès, ça prend beaucoup de temps et ce n’est pas un processus simple. Il y a plusieurs paliers de justice au Québec et au Canada. Lors du tout premier procès, en 2015, Mike Ward était jugé au Tribunal des droits de la personne, un tribunal québécois s’occupant de cas de discrimination et de certains cas de harcèlement.

Il s’est vu obligé de verser des compensations financières : 35 000 $ devaient être versés à Jérémy Gabriel, et 7000 $ à sa mère. Mais l’humoriste a décidé d’amener cette décision en Cour d’appel. Il s’agit du tribunal où sont dirigés les procès quand une personne impliquée n’est pas d’accord avec la décision du juge. Il a encore une fois été reconnu coupable d’avoir tenu des propos discriminatoires à une personne à cause de son handicap.

Mais Mike Ward n’en fait pas que son combat à lui. Il dit qu’il se bat pour la liberté d’expression. Il a donc amené cette décision du juge à la Cour suprême du Canada, le plus haut tribunal au pays. Ce procès a eu lieu le 15 février, voilà pourquoi le sujet a refait surface.

On te répète l’enjeu : le juge doit déterminer si Mike Ward avait le droit de se moquer de Jérémy Gabriel. La décision devrait être rendue prochainement; on te tiendra au courant!

Texte de Julien Lachapelle et de Zoé Arcand, journalistes stagiaires

*****

La chanteuse américaine Britney Spears.

Le combat de la chanteuse Britney Spears!

Connais-tu Britney Spears? C’est une chanteuse américaine qui a été très populaire au début des années 2000. Appelée la «princesse de la pop», Britney a produit très jeune plusieurs albums qui ont fait le tour du monde!

Depuis 2020, des nouvelles de la chanteuse refont surface. Des fans de Britney affichent le mot-clic #FreeBritney («libérez Britney») sur les réseaux sociaux! Mais la libérer de quoi, exactement?

• Pourquoi #FreeBritney?
Tout a commencé en 2008 lorsque Britney Spears a eu des problèmes de santé mentale. Son père a alors jugé qu’elle était instable et incapable de s’occuper d’elle-même. Il a alors commencé à gérer la carrière, l'argent et la vie en général de sa fille.

Aux États-Unis et au Canada, il existe ce qu’on appelle une «tutelle légale». La tutelle est utilisée pour une personne qui ne peut plus s’occuper d’elle-même à cause de graves problèmes de santé physique ou mentale. Quelqu’un d’autre doit alors prendre ses décisions à sa place pour assurer son bien-être.

En 2008, le père de Britney a donc fait une demande au tribunal pour être son tuteur légal. Au début, cette tutelle devait être temporaire, le temps que Britney retrouve une santé mentale plus stable. Toutefois, peu de temps après, la tutelle est devenue permanente.

Cela fait maintenant plus de 13 ans que Britney Spears est sous cette tutelle légale. Sa vie et son argent sont contrôlés par son père. Les avocats de Britney ont même récemment affirmé qu’elle refusera de travailler tant qu’il sera toujours son tuteur.

C’est pourquoi les fans de Britney Spears ont créé le mouvement #FreeBritney. Selon eux, la tutelle imposée à leur idole est injuste et devrait être abolie.

• Britney continue de se battre!
Aujourd’hui, la bataille légale de Britney Spears est toujours en cours. Avec l’aide de ses avocats, la chanteuse tente de reprendre le contrôle de sa vie et de sa carrière. À 39 ans, elle estime qu’elle n’a plus besoin d’une tutelle. Toutefois, c’est à elle de le prouver devant les tribunaux.

Récemment, la vedette pop a eu une petite victoire. À sa demande, son père n’est plus son seul tuteur : c’est maintenant une banque qui contrôle sa fortune de près de 75 millions $ canadiens. Cependant, il lui reste encore du chemin à faire avant d’être complètement indépendante et de contrôler tous les aspects de sa vie.

Le dossier est toujours en cours et on te gardera évidemment au courant des dernières nouvelles!

Texte d'Éloïse Lamothe, journaliste stagiaire

*****

Du contenu pour les profs et les parents!

Une dictée, une capsule de grammaire, une fiche éducative : Le P’tit Mag propose des contenus de qualité pour les parents et les enseignants qui aimeraient se servir, à des fins pédagogiques, de nos actualités expliquées aux 9-12 ans. Tout cela est gratuit et se trouve ici : lesoleil.com/jeunesse

*****

C'EST PLATE! QU'EST-CE QU'ON FAIT?

Apprends la magie!
Pendant la semaine de relâche, tu peux assister à un camp virtuel de magie! Tous les jours du 1er au 5 mars, de 9h30 à 11h30, tu apprendras de nouveaux tours de prestidigitation enseignés par le magicien Fredo via l’application Zoom (tes parents pourront te donner un coup de main pour te brancher!) Avec ces tours de magie dans ta manche, tu pourras impressionner ta famille et tes camarades de classe! Le tout se terminera le samedi (à 11h) avec le spectacle en ligne Yoopacadabra! mettant en vedette Fredo et sa marionnette Théo. Tarif : 100 $ pour la semaine (ou 20 $ pour le spectacle seulement). Pour les jeunes d’âge primaire. Places limitées. Info : festivaldemagie.ca Francis Higgins

Le magicien Fredo et sa marionnette Théo.

+

Participe à un rallye!
Tu peux aussi prendre part au Rallye du Trait-Carré, une course aux indices dans le secteur historique de Charlesbourg. En passant devant le vieux Moulin des Jésuites, l’église et les maisons centenaires, tu auras l’impression de remonter le temps tout en prenant l’air. Cette activité de décodage et de résolution d’énigmes est destinée aux 6 ans et plus, mais plaira aux adultes, promet-on. Tarif : 10 $ par famille. On peut faire l’activité sur les heures d’ouverture en récupérant d’abord une mystérieuse enveloppe au moulin. Info et horaire : moulindesjesuites.org Francis Higgins

Le Rallye du Trait-Carré.