Une nouvelle pièce de 2 $ sur laquelle figure une œuvre de l’artiste autochtone contemporain Bill Reid.
Une nouvelle pièce de 2 $ sur laquelle figure une œuvre de l’artiste autochtone contemporain Bill Reid.

La richesse de l'art autochtone

Valérie Marcoux
Valérie Marcoux
Le Soleil
La semaine dernière, la Monnaie royale canadienne a lancé une nouvelle pièce de 2 $ sur laquelle figure une œuvre de l’artiste autochtone contemporain Bill Reid.

Né il y a 100 ans cette année, Bill Reid était un grand défenseur de la culture haïda à laquelle il était lié par des liens maternels. Originaire de Colombie-Britannique, il a fait rayonner l’art haïda grâce à son savoir-faire et sa créativité. Maître orfèvre, graveur et sculpteur, Bill Reid faisait aussi de l’écriture et de la radio, pour CBC notamment.

L’œuvre qui orne la nouvelle pièce de monnaie s’intitule Xhuwaji, Ours grizzly haïda. Celle-ci fut originellement peinte en 1998 sur un tambour de cérémonie, avant le décès de l’artiste la même année.

La nouvelle pièce de monnaie ornée de l'oeuvre de Bill Reid.

Sa sculpture The Raven and the First Men (Le corbeau et les premiers hommes) représente une version autochtone de la naissance de l’humanité.

Bill Reid avec sa sculpture, The Raven and the First Men, c.1980.

Une œuvre marquante de Bill Reid reste Lootas : une pirogue de 15 mètres sculptée dans une seule grande bûche de cèdres. C’est à bord de cette œuvre que les Haïdas ont transporté le corps de l’artiste décédé pour qu’il repose dans la terre ancestrale de sa mère.

Bill Reid lors de la mise à l'eau de Lootaas, Skidegate, 1986.