La gastronomie du ARVI pour emporter

Raphaëlle Plante
Raphaëlle Plante
Le Soleil
Ce n’était qu’un au revoir… Lorsque le restaurant ARVI a fermé ses portes à la mi-mars, c’était avec l’espoir de retrouver sa clientèle dans les meilleurs délais. Près de deux mois plus tard, c'est chose faite — du moins en partie, puisque l’établissement réputé de la capitale propose dès maintenant un menu quatre services pour emporter.

«On espérait rouvrir pour le 1er juin, mais on est conscient que ça risque d’être plus long. On a décidé de se lancer dans des repas pour emporter au lieu de seulement attendre…» signale le chef-propriétaire Julien Masia, faisant référence au brouillard dans lequel se trouvent toujours les restaurateurs quant à la réouverture de leurs établissements et des conditions qui leur seront imposées.

Le chef Masia demeure tout de même optimiste. S’il ne peut offrir pour l’instant une expérience complète à sa clientèle — un contact privilégié avec l’équipe en cuisine dans un restaurant intime — il peut à tout le moins proposer un menu d’exception à savourer à la maison. 

Le premier menu pour deux personnes mis en ligne lundi comprend crabe, chips et citron Meyer au premier service, suivi de boeuf, moutarde fumée et céleri, puis de pintade, foie gras et pomme de terre Yukon Gold, pour conclure avec une combinaison de panais, lactaire et pacane. 

«On devrait avoir le même menu pour trois semaines environ. C’est certain que ça peut changer un peu, par exemple avec le crabe» qui laissera bientôt sa place à d’autres produits saisonniers, indique M. Masia. 

Un choix de bulles, de vin blanc ou rouge en accord est aussi proposé. Alors que le restaurant élabore normalement un autre menu tout végétarien, ce n’est pas le cas dans la formule pour emporter, du moins «pour l’instant». 

Le restaurant ARVI — qui signifie «au revoir» en savoyard — a ouvert ses portes sur la 3e Avenue dans Limoilou il y a bientôt deux ans. Il a été sacré l’an dernier meilleur nouveau restaurant au pays par le magazine enRoute d’Air Canada, qui dresse chaque année son palmarès. Depuis, il fallait s’armer de patience pour réserver une soirée dans cet établissement, qui était régulièrement complet des semaines à l’avance. 

Il faudra sans doute faire vite aussi pour mettre le grappin sur l’un des 30 repas par jour préparés par l’équipe du ARVI les jeudis, vendredis et samedis. On peut réserver dès le lundi précédent, à partir de 14h, sur le site Libro.

Prix : 90 $ pour deux. Info : @arvi.restaurant sur Facebook

Julien Masia (4e à partir de la gauche) et son équipe dans le ARVI, en décembre dernier