La designer Elisa C-Rossow (à droite) et la modèle Ève Salvail, ancienne mannequin devenue DJ (au centre)

La designer Elisa C-Rossow célèbre la force des femmes

Pour célébrer les 10 ans de son arrivée au Québec et la création de sa marque éponyme, la designer d’origine française maintenant québécoise Elisa C-Rossow cherchait un concept qui réunirait les vêtements intemporels et classiques qu’elle conçoit, et sa reconnaissance envers son inspiration première, les femmes qui les portent. Ainsi est né le projet Dix ans X Dix femmes.

«Je n’avais pas envie de célébrer ça d’une manière fashion, je ne suis pas dans le fashion, moi, ni dans une démarche “mode”, et un défilé-célébration, ça ne me ressemble pas. Je fais du beau vêtement, des essentiels à la garde-robe», explique au Soleil Elisa C-Rossow, qui ajoute qu’elle cherchait aussi une façon de remercier le Québec de l’avoir accueillie à bras ouverts.

Nous vous avions parlé de la designer, l’automne dernier, lors du lancement d’une collection-capsule pour Simons, créée en collaboration avec sa grande amie, l’actrice Karine Vanasse. Mme C-Rossow fait ce qu’on appelle de la slow fashion: elle conçoit des classiques intemporels faits pour durer (robes, manteaux, vestons, etc.), avec des matériaux de grande qualité et une confection impeccable. Ils ont aussi une autre grande particularité: ses vêtements sont blanc ou noir, toujours dans le but d’être intemporels et indémodables.

Pour le projet Dix ans X Dix femmes, qui se décline en une galerie d’autant de portraits, Elisa a sélectionné «10 femmes d’ici, pertinentes et inspirantes, qui se démarquent dans leur domaine», qui ont choisi chacune un vêtement de sa marque pour une photo réalisée par le photographe Maxyme G. Delisle, aidé de la maquilleuse Maïna Militza (qui a elle-même servi de modèle).

Certaines de ces modèles d’un jour (qui ont gracieusement accepté de participer) étaient déjà des amies et clientes de la designer (Karine Vanasse, Béatrice Martin), d’autres pas du tout comme Magalie Lépine-Blondeau, Mariana Mazza, ou la femme d’affaires de Québec Christiane Germain. Par hasard, Mme Germain se «démarque» une fois de plus, car elle est la seule parmi les 10 à être entièrement vêtue de blanc, et un résultat «qui dégage un apaisement et une sérénité incroyable!» constate ravie Elisa.

Christiane Germain, co-présidente du Groupe Germain
L’actrice Magalie Lépine-Blondeau

Noir et blanc
Le photographe Maxime G. Delisle n’avait qu’une seule consigne: faire des portraits en noir et blanc, en droite ligne avec l’esthétique de la créatrice. «Pour le reste, le but n’était pas de faire un lookbook, mais de mettre en valeur ces femmes-là, faire ressortir leur personnalité, et montrer que ma marque peut habiller les femmes de tous âges, qui ont des morphologies différentes, et qui proviennent de tous les milieux.»

Le résultat (splendide) peut être vu en totalité sur le site de la designer, et s’est réalisé… en une seule journée, en février dernier. On vous laisse imaginer l’incroyable casse-tête de coordonner les horaires de tout ce beau monde… mais l’ambiance et les rencontres créées lors de cette mémorable séance photo en valaient largement la peine, estime la créatrice.

L’humoriste Mariana Mazza et l’actrice et productrice Karine Vanasse
La chanteuse Coeur de pirate (Béatrice Martin)

Pour la suite, Elisa C-Rossow poursuit son petit bonhomme de chemin dans le («pas toujours facile») milieu de la mode, en suivant toujours la même rigueur de qualité, durabilité, quitte à vendre ses vêtements un peu plus chers que dans les boutiques à la mode. «C’est une question de conserver mes valeurs: si je fais du linge, je fais du linge comme ça. Si je ne peux plus en faire comme ça, je ne fais plus de linge. Je ne ferai pas de compromis.» Ç’a le mérite d’être clair.

***

Les créations d’Elisa C-Rossow sont disponibles en ligne, dans quelques boutiques québécoises et canadiennes, ainsi que chez Simons.

 www.elisa-c-rossow.com et en atelier, sur rendez-vous