Dans le nord du Québec, au-dessus de la chaîne de montagnes des Laurentides.
Dans le nord du Québec, au-dessus de la chaîne de montagnes des Laurentides.

La beauté des rondeurs

Francis Higgins
Francis Higgins
Le Soleil
Depuis 40 ans, Pierre Lahoud fait le tour du Québec… du haut des airs. Cet «historien volant» a immortalisé nos plus beaux paysages avec de splendides clichés de couleurs d’automne qu’il partage chaque semaine avec les lecteurs du Mag. Aujourd’hui, dans le nord du Québec, au-dessus de la chaîne de montagnes des Laurentides.

«Les Laurentides forment une chaîne de montagnes parmi les plus vieilles au monde, sinon la plus vieille. On voit très bien l’âge de ces monts à l’allure de leurs sommets complètement érodés. Dire qu’il y a un milliard d’années, les Laurentides étaient aussi hautes que l’Himalaya actuel. C’est extraordinaire!» raconte M. Lahoud.

«Cet environnement est aujourd’hui tout en douceur. Rien n’accroche, aucun pic surprenant. Tout est en rondeur, ces mêmes rondeurs qu’on retrouve tout au long du paysage. L’automne, quand il y a une fenêtre d’observation (ce qui n’arrive pas si souvent), l’horizon devient alors pratiquement illimité. Si haut, il n’y a pas de pollution de l’atmosphère; l’air est clair. Il y a alors des montagnes jusqu’à perte de vue. Ça dégage une espèce de sérénité. Devant ces paysages, une zénitude s’empare de nous et on ne peut faire autrement que juste respirer.» Propos recueillis par Francis Higgins

Info : pierrelahoud.com

+

À VOIR AUSSI :

Un bouquet de couleurs d’automne!
Le paradoxe de l'automne
Les couleurs d’automne ne sont pas juste dans les arbres…
Quand les couleurs d'automne s’accrochent…
«Il n’y a rien de plus beau qu’un cimetière à l’automne»
«Versailles-sur-Memphrémagog!»

Dans le nord du Québec, au-dessus de la chaîne de montagnes des Laurentides.