Je veux tout savoir

Pourquoi on ne peut pas respirer dans l’espace? —Romie

R C’est tout simplement parce qu’il n’y a pas d’air dans l’espace. Aucun gaz, donc pas de trace de l’oxygène dont nous avons besoin pour fonctionner. Et pour tout dire, pas besoin de se rendre jusque dans l’espace pour ne plus être capable de respirer: l’atmosphère que nous respirons est une couche de gaz à la surface de la Terre qui est (relativement) mince et qui se concentre près du sol, à cause de la gravité. Si bien qu’il suffit de gagner juste quelques kilomètres d’altitude pour ne plus pouvoir respirer à sa guise. La frontière «officielle» de ce que l’on appelle «espace» est fixée à 100km au-dessus du sol. Mais rendu là, il y a longtemps qu’on ne peut plus respirer! À partir de 2km environ, l’altitude commence à avoir des effets sur le corps. Le sommet de la plus haute montagne du monde, l’Everest, est à «seulement» 8,8km d’altitude et, déjà, il y a là-haut trois fois moins d’air qu’au niveau de la mer. Trois fois moins! L’immense majorité des alpinistes qui parviennent à grimper si haut utilisent des bonbonnes d’oxygène. Et si quelques téméraires sont déjà arrivés jusqu’au sommet de l’Everest sans bonbonne, il est tout simplement impossible de rester là-haut longtemps. Les alpinistes appellent en effet «zone mortelle» (death zone) les altitudes au-delà de 8000m, parce qu’il y a si peu d’oxygène là-haut que le corps humain ne peut pas s’y adapter. Il manque chroniquement d’oxygène et meurt petit à petit — personne n’est resté plus d’une journée au sommet. Alors, imagine à 100km d’altitude: on ne peut pas survivre plus longtemps que sous l’eau.