Près de 175 exposants seront regroupés selon les trois thématiques du salon : alimentation saine, écologie et santé globale.

Expo Manger Santé et Vivre Vert: végé, bio, écolo… et tendance!

Depuis une vingtaine d’années, l’Expo Manger Santé et Vivre Vert célèbre le végétarisme, le biologique et l’écologique. «On met de l’avant ce qui est devenu tendance aujourd’hui!» se réjouit la présidente fondatrice de l’événement, Renée Frappier.

La 22e édition de l’Expo s’est tenue la fin de semaine dernière à Mont­réal, tandis que la capitale accueillera sa 19e présentation, les 30 et 31 mars, au Centre des congrès de Québec. Pas moins de 10 000 personnes y sont attendues en deux jours!

Mme Frappier n’est pas peu fière du chemin parcouru depuis deux décennies et de l’évolution des mentalités en ce qui a trait aux choix alimentaires et aux habitudes de consommation des Québécois. «On crée un changement durable, de façon progressive», estime-t-elle.

Diminuer sa consommation de viande, privilégier les produits locaux et biologiques, freiner sa production de déchets sont autant de préoccupations qui touchent désormais une large part de la population. 

«On parlait déjà d’un mode de vie conscient il y a 40 ans. Ce n’était pas marginal, il y avait un gros mouvement au Québec qui prônait le végétarisme pour la santé, l’environnement. Aujourd’hui, c’est devenu plus officiel. On voit aussi que les gens, surtout les jeunes, sont davantage préoccupés par l’éthique animale», avec le mouvement végane qui prend de l’ampleur, signale Mme Frappier.

Celle qui est végétarienne depuis plus de 40 ans — elle est auteure notamment du Guide de l’alimentation saine et naturelle — signale que l’Expo Manger Santé et Vivre Vert s’adresse aujourd’hui à un très large public. «Les premières années, c’était davantage ciblé. Mais maintenant, c’est vraiment pour tout le monde : il y a beaucoup de femmes qui viennent, de jeunes — on est d’ailleurs bien présent sur les réseaux sociaux — et aussi les 35-55 ans.»

L’engouement est tel que l’Expo sera présentée pour la première fois à Sherbrooke, les 11 et 12 mai, et pourrait gagner Gatineau dès l’an prochain, confie Renée Frappier. 

À Québec, environ 175 exposants seront regroupés selon les trois thématiques du salon : alimentation saine, écologie et santé globale. En nouveauté, La Milanaise lance un concours du meilleur boulanger amateur (détails au bit.ly/concoursamateur).

Éducation

Si Renée Frappier se réjouit que les citoyens soient de mieux en mieux informés sur ce qui constitue une alimentation saine, elle croit qu’il faudrait davantage de «volonté politique» pour faire bouger les choses. 

La présidente fondatrice de l’Expo Manger Santé et Vivre Vert, Renée Frappier

«Il faudrait donner des cours de cuisine dans toutes les écoles du Canada, qui misent avant tout sur la qualité des aliments qu’on consomme», illustre celle qui a notamment enseigné les sciences au secondaire. 

Mme Frappier a aussi une pensée pour les personnes âgées : les résidences devraient recevoir de l’aide pour leur servir une alimentation plus équilibrée, qui répond à leurs besoins.

L’Expo Manger Santé et Vivre Vert se déroule samedi prochain, de 9h30 à 18h, et dimanche de 10h à 16h30. Entrée : 15 $ admission générale, 12 $ étudiant et 65 ans + (gratuit pour les 16 ans et moins). Pour info et achat de billet : expomangersante.com

+

QUELQUES NOUVEAUTÉS À DÉCOUVRIR

Côté alimentation, le coordonnateur de l’Expo Manger Santé et Vivre Vert, Jacques Landry, signale plusieurs nouveautés à surveiller. En voici quelques-unes qui attirent notre attention.

Kurkuma Blends
  • Notca: des tartines de noix chocolatées à l’huile d’argan de qualité supérieure, une alternative intéressante au Nutella. Info : yaninc.ca
  • Kurkuma Blends: des mélanges pour thés lattés à base de curcuma bio et d’autres épices. Info : kurkumablends.com
  • Up-bio: des chocolats énergisants (avec théine) aux saveurs originales, telles que sapin baumier, basilic ou pamplemousse. Info : upbio.ca
  • Landish: des barres collation à base d’algue spiruline, de champignon reishi ou de poudre de grillon (saveurs de chocolat, vanille, pomme cannelle, etc.) Info : landish.ca 
  • Korzen: du koffucha, une boisson faite à partir de racine de pissenlit fermentée. Info : korzen.ca

+

TOFU ET HUMOUR

Dans une démonstration culinaire, le chef Jean-Philippe Cyr montrera comment apprêter le tofu.

Plus de 50 conférences et démonstrations culinaires seront présentées durant l’Expo Manger Santé et Vivre Vert à Québec. Elles abordent des sujets aussi originaux que variés, par exemple faire ses laits végétaux soi-même (par Renée Frappier) ou cuisiner les algues sauvages de chez nous.

Pour sa première présentation à cet événement, dimanche à 12h45, le chef Jean-Philippe Cyr montrera comment apprêter le tofu. «Je l’enveloppe dans un peu de fécule de maïs et je le fais revenir dans l’huile. Ça change la texture et enlève le côté “mouillé” du tofu. Je vais aussi présenter une recette secrète», indique celui qui fait fureur sur le Web avec ses capsules tout en humour sur la cuisine végane.

Sa vidéo sur le tempeh en est un excellent exemple. «Mon but, c’est de faire de l’éducation sans que ça paraisse, de faire passer un message avec légèreté. J’enregistre les capsules chez moi, c’est relax», explique celui qui a embrassé le mode de vie végane il y a cinq ans.

«Avant, j’étais cuisinier dans un restaurant où je faisais cuire de la viande. Chez nous, on mangeait du canard et du filet mignon. J’ai décidé d’arrêter pour le bien-être animal», explique-t-il.

Le tofu aux arachides de Jean-Philippe

«Il n’y a pas de mauvaise raison pour diminuer sa consommation de viande. Les plus jeunes, c’est surtout pour l’environnement et l’éthique animale, tandis que les baby-boomers c’est davantage pour leur santé», ajoute-t-il, souhaitant simplement sensibiliser les gens à la question. 

Originaire de Québec, Jean-Philippe Cyr a lancé à l’automne 2017 son premier livre de recettes véganes, La cuisine de Jean-Philippe, dont «environ 50 000 copies» ont été vendues jusqu’à présent. Il sera d’ailleurs au Salon international du livre de Québec, à la mi-avril. 

Un deuxième ouvrage mijote et devrait paraître en septembre prochain, confie le chef. «Il sera encore plus axé sur le comfort food que le premier, avec des classiques québécois revisités comme le pâté chinois et le pâté au poulet sans poulet», révèle-t-il. «Je me pose toujours la question : si j’ai de la visite, est-ce que je lui servirais ça? Le plus important, c’est que ce soit bon!» 

Pour info : lacuisinedejeanphilippe.com