L’île Sainte-Hélène, à Montréal.
L’île Sainte-Hélène, à Montréal.

Des îles et des hommes…

Chaque semaine, l’historien «volant» Pierre Lahoud dévoile au Mag les secrets derrière ses plus belles photos du Québec. Cet été, il nous fait découvrir les «îles au trésor» qu’il explore du haut des airs depuis près de 40 ans. Aujourd’hui, l’île Sainte-Hélène, à Montréal.

«L’île Sainte-Hélène fait partie de notre histoire, de cet événement qui a ouvert le Québec sur le monde : Terre des Hommes (prolongation de l’exposition universelle de Montréal, surnommée Expo 67). Elle témoigne du passé maritime de Montréal, raconte M. Lahoud. En effet, notre métropole est comme plusieurs grandes villes telles New York et Paris : elles sont des îles. Donc, le premier contact pour Montréal était l’eau, le fleuve, cette grande voie de communication de l’époque.»

«À travers les îles, la Voie maritime et les nombreux ponts, on sent encore tout le passé maritime et industriel de la ville. On voit aussi une histoire importante dans cette Terre des Hommes qui nous a mis en contact avec le monde entier. D’ailleurs, l’île Notre-Dame derrière est la résultante de la construction du métro en vue d’Expo 67. Tout le remplissage engendré par sa construction a été transformé en une île artificielle qui est devenue un parc. Ici, c’est l’histoire de toute une ville qui se présente à nous!»

Propos recueillis par Francis Higgins

Info : pierrelahoud.com

+

À VOIR AUSSI
Harrington Harbour, la grande séductrice
Une île arc-en-ciel…
La malédiction du Rocher aux oiseaux
La leçon de Henry de Puyjalon

L’île Sainte-Hélène, à Montréal.