Démystifier l’huile de palme

Elle est partout : biscuits, gâteaux, chips, frites, crème glacée et tartinades — dont le fameux Nutella. L’huile de palme est présentement l’huile la plus consommée au monde. Tu as peut-être entendu dire qu’elle est mauvaise pour la santé et que sa culture met en péril les orangs-outans. Vrai ou faux? Le Soleil a mené une petite enquête.

Qu’est-ce qu’une palme?

Le mot palme désigne l’accessoire qui permet d’allonger tes pieds pour nager plus vite, mais aussi un type d’huile. On l’obtient en pressant la pulpe du fruit d’un type de palmiers qui poussent en Afrique et en Malaisie. On peut l’utiliser pour produire de la chaleur et de l’électricité et dans les aliments.

Une plantation de palmiers

Nutritif ou pas?

À l’état naturel, elle est orange et très riche en antioxydants et en vitamine A, qui aide à avoir une bonne vision. Sa propriété d’être presque solide à température ambiante la rend très utile pour remplacer le gras.

Tartinade choco-noisette maison

Lorsqu’on la transforme, c’est une autre histoire… Elle devient blanche, n’est plus nutritive et contient 50% de gras saturés (l’équivalent du beurre). Les gras saturés bloquent le système sanguin et causent des maladies du cœur. Certains dérivés sont même pires: l’huile de palme modifiée en contient 75% et l’huile de palmiste (faite en pressant les noyaux plutôt que la pulpe du fruit), 80%!

L’huile de palme se retrouve surtout dans des aliments transformés, très gras ou très sucrés, qu’il faut manger avec modération.

Les fruits qui permettent de produire l’huile de palme

Impact sur l’environnement

Pour faire place aux grandes plantations de palmiers, on fait brûler la forêt, qui abrite et nourrit de nombreuses espèces d’animaux, dont les orangs-outangs. L’Indonésie est devenue le troisième émetteur mondial de CO2 à cause de ces feux de forêt. Là-bas, l’équivalent d’un terrain de football disparaît toutes les 15 secondes.

Toutefois, ce n’est pas la seule monoculture (lorsqu’on ne plante qu’une sorte de plante sur un grand territoire) qui pose problème… Les plantations de soja ou la culture du maïs (qui demande beaucoup d’eau) ont aussi un impact sur l’environnement. Aussi, il faut savoir que pour produire la même quantité d’huile, l’huile de palme demande un territoire moins grand que d’autres sortes d’huiles végétales. 

Un jeune orang-outan dans la forêt tropicale