Danser dans une forêt de lumière [PHOTOS]

Pour comprendre ce qu’est le Electric Forest Festival, imaginez que des hippies se rassemblent pour triper sur de la musique électronique. Allons plus loin : imaginez que Janis Joplin et The Grateful Dead sont des DJ qui se relaient derrière les platines pour faire jouer du techno. Et qu’ils ont obtenu un rabais monstre sur l’achat de «black lights».

Le premier Electric Forest Festival (traduction : festival de la forêt électrique) a eu lieu à l’été 2011 sur un ranch baptisé Double JJ, dans le très, très petit village (environ 430 résidents) de Rothbury, au Michigan. Tenu pendant une seule fin de semaine de quatre jours, il attire régulièrement plus de 40 000 amateurs de musique électronique.

Ce qui fait sortir Electric Forest du lot des festivals qui abondent en été, c’est son esthétique hallucinante. Du fluo, des couleurs éclatantes, des projecteurs ultraviolets, des lasers, des décors gigantesques. Partout, à la grandeur d’un boisé dont les arbres sont tous illuminés.

Le soir, du haut des airs, le site ressemble à un véritable jeu vidéo. Le jour, on dirait que l’enfant d’Alice au pays des merveilles et du Cirque du Soleil aurait consommé des champignons magiques avant de se perdre dans le bois.

La présentation 2019, qui a eu lieu en fin de semaine dernière, a rassemblé les têtes d’affiche de la musique électro Odesza, Kygo, Bassnectar et Zeds Dead, entre autres.

Info : electricforestfestival.com