La Chocolaterie BelJade est située au 304, boulevard St-Benoît Ouest à Amqui.

Chocolaterie BelJade: du chocolat à la morue salée séchée ou l’audace de rendre hommage à la Gaspésie

AMQUI — Du chocolat à la morue salée séchée, à la bière du Naufrageur ou aux algues de la Gaspésie, voilà autant de nouvelles saveurs proposées par la Chocolaterie BelJade d’Amqui, dans La Matapédia. Pour la maître chocolatière Sophie Marion, c’est une belle façon d’utiliser des produits locaux et de rendre hommage à sa région d’adoption, la Gaspésie.

Originaire de Lanaudière, Sophie Marion a fondé la Chocolaterie BelJade en 2007, qui consistait en une chocolaterie et une crèmerie-crêperie. «Au fil des années, on a créé notre chocolat et nos boules de chocolat chaud, décrit-elle. On a 10 saveurs de chocolat chaud. C’est nous qui faisons notre chocolat trempé. Donc, il n’y a pas d’ajout d’huile de palme, hydrogénée ou végétale ni de paraffine. C’est nous qui faisons nos saveurs.»

En 2014, l’entrepreneure déménage à Saint-Irène, dans La Matapédia, où elle aménage son atelier dans sa résidence, avec l’idée de donner des ateliers, de participer à des fêtes d’enfants avec ses chocolats et de distribuer ses produits dans certains points de vente. «Je m’amusais dans les marchés à vendre mes trucs et mes boules de chocolat chaud», relate l’artisane. Mais, mon mari est arrivé, une journée d’hiver, et il m’a dit qu’il avait trouvé un local. On est venus voir et là, on s’est dit qu’on repartait en affaire. Je n’avais pas vraiment arrêté, mais de jaser avec les clients, ça me manquait.» 

Ainsi, en mars 2018, BelJade avait de nouveau pignon sur rue, mais cette fois à Amqui. «Il y a eu un très grand engouement, se surprend-elle encore. On a été agréablement accueillis. Je n’ai jamais fait autant de chocolat que l’année passée et cette année! C’est fou! On n’a jamais vendu autant! Ça marche 100 fois plus que dans Lanaudière.»

Chaque chocolat de Sophie Marion, de la Chocolaterie BelJade d’Amqui, est fabriqué à la main, ce qui rend chaque pièce unique.

La chocolatière croit que le fait que son commerce soit loin des grands centres et qu’il soit situé dans une région fortement touristique expliquent en partie son succès. «Quand les gens partent en vacances, tout ce qui finit en «rie» les rend heureux: chocolaterie, crèmerie, boulangerie, fromagerie, les gens arrêtent», croit-elle. D’ailleurs, l’artisane rêve d’un circuit des chocolateries de l’Est-du-Québec, à la manière de celui des microbrasseries. «On a chacun notre façon de travailler, souligne-t-elle. Ce sont toujours des belles découvertes.»

À Pâques, la Chocolaterie BelJade a confectionné 6000 pièces de chocolat. «Je ne me suis même pas rendue au dimanche de Pâques, raconte-t-elle. J’en ai manqué!» Pourtant, Amqui ne compte qu’un peu plus de 6000 habitants!

Établie dans cette municipalité depuis à peine 17 mois, l’artisane sait déjà qu’elle ne pourra occuper son local du boulevard St-Benoît très longtemps. «On est déjà trop petit, constate Sophie Marion, qui dirige quatre employés. Peut-être qu’un jour, on va être trois chocolatiers, mais ce sera trois chocolatiers artisanaux!» Pour la dame, il n’y a rien de mieux que son bon vieux couteau de chef pour couper ses morceaux de chocolat, au lieu d’utiliser une guitare, comme dans les grandes chocolateries. C’est pour cette raison qu’elle se plaît à dire que chaque chocolat est unique!

La boutique de la Chocolaterie BelJade regorge de plusieurs sortes de chocolat artisanal.

«Tout est possible», tel est la devise de la maître chocolatière. On fait de tout. Une dame est venue me voir et m’a demandé si je faisais du sucre à la crème. Je lui ai répondu que non, mais que je pourrais en faire. Je lui ai dit de revenir le lendemain. En une demi-heure le lendemain, les 64 morceaux de sucre à la crème étaient partis!» 

Sophie Marion fabrique elle-même sa tire-éponge et ses guimauves, qu’elle trempe dans le chocolat. «Ici, on prend le temps de prendre le temps, d’écouter nos clients et de répondre à leurs demandes, insiste-t-elle. Quand ça peut se faire, il n’y a pas de problème!»

Saveurs éclatées

Le 15 juillet, le comptoir de BelJade regorgeait de 72 chocolats aux algues, plus précisément au kombu. Une semaine plus tard, il n’en restait que 20. «Ça sort très bien, se réjouit la chocolatière. Beaucoup de locaux qui vont en vacances apportent ça. Beaucoup de touristes aussi en achètent.»

Ses autres chocolats qui rivalisent d’audace, que sa conceptrice classe dans ses «saveurs éclatées», connaissent une étonnante popularité. «Le houblonné» est un chocolat à la bière noire La Raccoon, à 10% d’alcool, brassée par Le Naufrageur de Carleton-sur-Mer, en Gaspésie. BelJade suggère aussi un chocolat à la crème de petits fruits à 16% d’alcool du Vignoble Amouraska, de Saint-Alexandre-de-Kamouraska. 

Le plus insolite est sans aucun doute «Le sucré salé de la mer», un chocolat composé d’écorce de morue salée séchée de la poissonnerie Les Découvertes du hublot, d’Amqui. «Ça sort très bien, dit-elle. On n’arrête pas d’en refaire! Les gens sont curieux. On a fait plusieurs tests. On s’est bien amusés!»

Le sucré salé de la mer» est un chocolat au lait composé d’écorces de morue salée séchée (à gauche) et «le houblonné» est un chocolat à la bière gaspésienne (à droite).

+

«VIENS FAIRE TON TOUR... CHOCOLATÉ!»

AMQUI — Pour souligner les 90 ans du tour de la Gaspésie, tel que promu par Tourisme Gaspésie, la MRC de La Matapédia suggère aux touristes de découvrir son territoire par les papilles grâce à un coffret personnalisé contenant six chocolats. En plus des saveurs, les ingrédients du coffret «Viens faire ton tour… chocolaté!» sont 100% gaspésiens.

Sophie Marion de la Chocolaterie BelJade d’Amqui a réalisé les chocolats au lait aux saveurs de lavande provenant des Jardins de l’Orme de Matane, au thé du Labrador de Gaspésie sauvage de Gaspé et aux algues d’Un Océan de saveurs, également de Gaspé. Une autre chocolatière d’Amqui, Normande St-Pierre de la chocolaterie de l’Auberge Beauséjour, a conçu un chocolat noir au porto de framboises concocté par la Vallée de la framboise de Val-Brillant, un chocolat blanc au miel de la Vallée fleurie de Saint-Alexandre-des-Lacs et un chocolat noir au sel d’algues de Gaspésie sauvage. 

Pour connaître les points de vente: www.lamatapedia.ca/blogue/viens-faire-ton-tour-chocolate ou @visitezlamatapedia sur Facebook. JOHANNE FOURNIER (COLLABORATION SPÉCIALE)

Le coffret «Viens faire ton tour… chocolaté!» propose six variétés de chocolat dont les saveurs et les ingrédients sont 100% gaspésiens.