La Milkshake IPA, comme cette bière portant le nom du style brassée par Vrooden, est très en vogue en ce moment.

Les nouveaux styles de bières

CHRONIQUE / La culture bière évoluant rapidement, de nouveaux styles de bières sont créés chaque année pour refléter l’imagination et la créativité des différents brasseurs à travers le monde. Voici quelques styles à découvrir.

Avant de commencer cette chronique, permettez-moi de me reprendre. Les brasseurs ne créent pas de styles; les styles sont l’évolution naturelle du dialogue entre consommateurs et brasseurs dans une région. Les styles se multiplient en partant de la source originale jusqu’à devenir un élément de référence. Par exemple, le style pilsner est originaire de la région de Pilsen, en Bohème. C’est la source d’une sympathique bière blonde de fermentation basse très agréable à boire, brassée avec du malt blond et du houblon Saaz. Aujourd’hui, le terme pilsner définit une bière blonde, de fermentation basse, brassée avec du malt pilsner et très souvent du houblon Saaz. C’est le fruit d’une évolution du langage jusqu’au développement du nom d’un style. C’est un peu comme les noms de famille au temps des colonies. On pouvait porter un nom et un surnom, mais c’est le surnom qui devenait le nom. Vous me suivez ? Moi non plus!

Mais qui définit les styles? Je l’avais déjà expliqué dans une chronique précédente: mais c’est personne! Il n’existe pas d’autorité de régulation des styles qui a la main mise sur l’ensemble de la production mondiale. Il n’existe pas non plus d’appellation d’origine contrôlée ou d’indication géographique protégée (si, mais si peu). Chacun peut donc se référer à différents «catalogues stylistiques» plus ou moins reconnus dans le monde. Le BJCP — Beer Judge Certification Program — en est un bel exemple. Voici donc quelques styles à suivre, signe d’une culture brassicole en pleine forme. Vous remarquerez qu’ils sont proposés en anglais, langue internationale de la bière.

Italian Grape Ale
Ce sont toutes les bières brassées avec ajout de moût de raisin — blanc ou noir — ayant passé quelques semaines, voire des mois d’affinage, en fût de bois, ou non. Ce style est relativement nouveau. Il est le fruit d’un travail commun de plusieurs microbrasseries italiennes. Toutes faisaient, sans se concerter, des bières avec ajout de moût de raisin, disponible dans toute bonne campagne italienne. Les brasseurs ont donc eu l’idée d’identifier ce genre de bières par le style Italian Grape Ale. Très peu de bières québécoises s’en rapprochent. Mentionnons cependant la Blonde au Chardonnay de La Barberie, première bière au moût de raisin au Québec.

WheatWine
On connaissait les BarleyWine, nous voici donc avec les WheatWine. Une bonne dose de blé, dans un moût de bière bien riche, offrant une bière ronde, alcoolisée et amère — au goût du brasseur, aussi forte qu’un Barleywine. Ce style est arrivé dans la culture bière assez rapidement également. Au Québec, on le connaît sous le nom de Vin de blé, tout simplement.

Milkshake IPA
Le style en vogue du moment, avec les New England IPA. Il a déjà eu droit à une chronique il y a quelques mois. Mais je me fais un plaisir de le rappeler dans ces lignes, tellement il a influencé la culture bière avec son corps si riche — à la limite du verre de levure de fin de cuve — et ses propriétés non filtrées. Il y a dix ans, on aurait considéré ça comme un défaut, alors qu’aujourd’hui, c’est une qualité. Au goût, on retrouve le lactose et la vanille, typique du style. Il existe également des dérivés qui utilisent le terme milk pour souligner l’ajout de lactose et/ou vanille dans une bière de style stout, par exemple.

Comment découvrir les nouveaux styles ?
Rarement en bouteilles, souvent en fûts dans des bars à bières spécialisés, les bières qui s’inspirent des nouveaux styles sont souvent brassées par des brasseries qui ont la réputation d’influencer le marché et la culture. Elles sont souvent brassées en petite quantité et font peu de publicité, car les quantités sont limitées. Tenez-vous informés sur les réseaux sociaux ou demandez conseil à votre détaillant favori. Comme la musique alternative, quand tout le monde commence à entendre parler d’un style, les influenceurs sont déjà rendus à boire autre chose.