L’Île-d’Entrée, aux Îles-de-la-Madeleine.
L’Île-d’Entrée, aux Îles-de-la-Madeleine.

Bienvenue à Dublin-en-Québec!

Francis Higgins
Francis Higgins
Le Soleil
Chaque semaine, l’historien «volant» Pierre Lahoud dévoile au Mag les secrets derrière ses plus belles photos du Québec. Cet été, il nous fait découvrir les «îles au trésor» qu’il explore du haut des airs depuis près de 40 ans. Aujourd’hui, L’Île-d’Entrée, aux Îles-de-la-Madeleine.

«Est-on en Irlande? Non. En Écosse? Non plus. On est à L’Île-d’Entrée, la petite île où il y a un groupe d’irréductibles anglophones qui tient bon. Cette île est remarquable à cause de sa morphologie. On se croirait vraiment en Irlande ou en Écosse, raconte M. Lahoud. Le vert ajoute cette touche de similitude avec les collines verdoyantes, serrées les unes sur les autres, qu’on trouve de l’autre côté de l’Atlantique. Tout concourt à faire de cette île un véritable territoire d’outre-mer. Et que dire de ce petit brin de soleil qui a éclairé le creux de la vallée juste au bon moment. Quel bonheur pour un photographe!»

Propos recueillis par Francis Higgins

Info : pierrelahoud.com

+

À VOIR AUSSI
Harrington Harbour, la grande séductrice
Une île arc-en-ciel…
La malédiction du Rocher aux oiseaux
La leçon de Henry de Puyjalon
Une image de résistance
Cherche aide pour déménager phare…
Des repaires de contrebandiers!

L’Île-d’Entrée, aux Îles-de-la-Madeleine.