Au cœur du Québec

Pierre Lahoud n’a peut-être pas mis les pieds partout au Québec, mais il y a certainement posé les yeux… et son objectif. En quatre décennies, cet historien «volant» a photographié chaque recoin de la Belle Province du haut des airs. Une récolte de 500 000 images en 5000 heures de vol. Question d’adoucir l’hiver, Le Soleil publie un de ses clichés aériens de saison chaque samedi jusqu’au 14 mars. Aujourd’hui, un cliché idéal pour la Saint-Valentin : un lac en forme de cœur trouvé en pleine forêt.

«Chaque année, je vais faire de la photo dans la vallée de la Jacques-Cartier, à mon avis l’une des plus belles vallées glaciaires du Québec. Elle a des couleurs exceptionnelles à l’automne, mais quelque chose d’exceptionnel se passe à cet endroit l’hiver. Les arbres se remplissent de cristaux, probablement à cause de l’humidité dans la vallée. On volait vers Chicoutimi. Alors que nous étions rendus à mi-chemin, la communication avec la tour de contrôle de Saguenay ne se faisait plus. Alors, le pilote s’est mis à tourner en rond et à prendre de l’altitude pour rejoindre la tour. En tournant, j’ai vu ce cœur à ma droite! C’est le cas de le dire, mon cœur n’a fait qu’un tour!»

«La nature est extraordinaire. Elle nous renvoie parfois des formes et des images étonnantes. Ce lac en cœur en est l’un des beaux exemples. Ce qui me fascine aussi, c’est que ce lac s’appelle probablement le lac en cœur. Mais comment quelqu’un a-t-il pu l’appeler ainsi s’il n’a pas quitté le sol? Il ne le voyait pas du sol, le cœur! Ça m’étonne!»

Propos recueillis par Francis Higgins

Info : pierrelahoud.com

*****

À VOIR AUSSI :
Pierre Lahoud, l’historien volant
La poésie des motoneiges
À la course sur les glaces