Régal express

Couleurs d’été!

Envie de mettre de la couleur dans votre assiette? Pourquoi pas avec des fleurs! Et pas seulement pour décorer. Dans l’ouvrage Des fleurs dans votre assiette, l’herboriste, consultante en alimentation et fleuriste culinaire Nathalie Beaudoin propose d’étonnantes recettes telles des roulés de saumon fumé aux pétales de tulipe, un sandwich de légumes grillés aux glaïeuls ou encore des hémérocalles farcies à la mousse aux framboises. Le livre contient une foule de conseils pour aider à cultiver ses propres fleurs comestibles, et permet d’identifier les parties comestibles de plus de 250 fleurs que l’on peut récolter dans nos champs et forêts ou cultiver chez soi. Prix : 32,95 $  Raphaëlle Plante (collaboration spéciale)

Dans l’ouvrage Des fleurs dans votre assiette, l’herboriste, consultante en alimentation et fleuriste culinaire Nathalie Beaudoin propose d’étonnantes recettes.

***

Une taverne irlandaise dans Limoilou

Le Trèfle à Montréal

La taverne irlandaise Le Trèfle, située rue Ontario Est à Mont­réal, fait des petits. Deux nouvelles succursales verront le jour en 2018, soit à Verdun d’ici peu et à Québec à l’automne, dans le quartier Limoilou. 

«C’est un pub de quartier, on y va par coup de cœur pour l’emplacement», indique le comédien Rémi-Pierre Paquin, associé dans le projet, qui a déjà habité à Québec. Le Trèfle sera situé dans un nouvel immeuble en construction sur la 3e Avenue, à la hauteur de la 7e Rue — là où se trouvait auparavant Fourrures Falardeau.

La taverne pourra accueillir près de 100 personnes et aura «une devanture en bois avec de grandes fenêtres qui s’ouvrent sur une belle terrasse», révèle M. Paquin. «Ce sera une “vieille taverne” dans ce sens qu’on va utiliser de vieux matériaux. Il y aura un grand bar, des boiseries. On veut que ce soit organique, avec une âme.»

On y trouvera bien sûr à boire : une centaine de sortes de bières et environ le même nombre de whisky, scotch et bourbon, 32 lignes de bière en fût — «des classiques irlandais et des microbrasseries québécoises» — sans oublier des vins et cocktails.

Le Trèfle se démarque aussi par son offre dans l’assiette : «on a un menu élaboré, une cuisine plus l’fun que la cuisine de pub. [À Montréal] on a ben du monde qui ont d’abord commencé à triper sur la bouffe. On a des plats à l’ardoise, un menu d’été… On offre une cuisine irlandaise, mais sans être puriste. À Québec, on va partir avec notre menu best of de Mont­réal et on verra.» Des brunchs seront offerts les fins de semaine, et il reste à voir si un menu midi sera éventuellement proposé.

Autre point à ne pas négliger : l’ambiance. «On va mettre de la bonne musique! Je passe pas mal de temps à faire des listes de lectures pour que l’ambiance soit bonne. C’est tellement important!» signale M. Paquin. Et ceux qui aiment veiller tard pourront en profiter jusqu’à 3h du matin. Pour les curieux : facebook.com/letreflehochelaga Raphaëlle Plante (collaboration spéciale)

***

Un Pidz à l’aéroport dès le 14 avril

Un nouveau restaurant Pidz ouvrira ses portes le 14 avril à l’aéroport international Jean-Lesage. Le bar à pizza, où votre pizza est confectionnée à votre goût devant vous, compte déjà deux succursales : à Shannon depuis 2015 et à Lebourgneuf depuis 2017. Le menu de cette troisième adresse sera comparable à celui des autres avec pizzas personnalisées, poutines, salades et assiettes à partager. Elle aura toutefois une exclusivité, explique le copropriétaire Miguel Dion dans une publication Facebook : les déjeuners. Pour répondre à la demande de la clientèle voyageuse, Pidz offrira donc des déjeuners classiques (œuf, viande), ainsi que des pizzas et des poutines déjeuner. Un système de pastille vibrante sera implanté pour avertir le client lorsque sa commande est prête. Daphné Bédard

***

La soupe vietnamienne version cocktail

Le cocktail pho

HANOï — Avec son cocktail baptisé «pho», en hommage à la soupe aux nouilles vietnamienne du même nom, un jeune barman de Hanoï essaye de populariser l’art du cocktail dans un pays où la bière tient lieu de boisson nationale. Pham Tien Tiep fait partie de cette génération de hipsters tentant d’introduire des changements dans l’art de vivre. Son cocktail phare se compose des herbes qui d’ordinaire agrémentent la fameuse soupe : anis étoilé, coriandre fraîche, cannelle et cardamome. Le tout noyé dans le cointreau et le gin. Les nouilles et le bœuf qui composent la soupe ont quant à eux été retirés de la liste des ingrédients... Avec cérémonie, il fait passer le cocktail à travers une tour posée sur le bar, pour qu’il se charge des saveurs des herbes disposées aux divers étages. Mais convaincre les Vietnamiens de s’intéresser à cet art n’a pas été chose aisée. Dans ce pays de 93 millions d’habitants, 3,4 milliards de litres de bière sont ingurgités chaque année, contre seulement 70 millions de litres de vin et autres spiritueux. Mais à Hanoï, les jeunes urbains éduqués ayant les moyens de s’offrir un cocktail digne des meilleurs bars de New York sont de plus en plus nombreux. Et plusieurs bars de Saïgon copient désormais le cocktail pho, à la suite de son succès.  AFP