Vincent Lafortune, organisateur de Québec Exquis

Québec, ville exquise

Québec Exquis découvre les vins du Beaujolais propose aux gourmands en quête de découvertes culinaires une panoplie d'activités mettant en vedette des chefs cuisiniers et des producteurs agroalimentaires de la région, du 12 au 24 avril. Intéressés? Voici les six raisons de ne rien manquer selon son organisateur, Vincent Lafortune.
Vingt mariages uniques
L'idée de base: 20 chefs réputés associés à 20 producteurs et des plats haut de gamme offerts à prix doux. De là en résultent des menus originaux de trois services pour le dîner ou le souper, empreints d'un évident souci de communion entre les fourneaux et les champs. Les adeptes du concept «de la ferme à la table» prendront leur pied devant ces créations gastronomiques exclusives.
Nouveauté cette année, Samuel Saint-Germain et Carolyne Julien de la Ferme d'Achille feront connaître leur production d'argousier qui sera déployée à travers les plats de Martin Gagné du restaurant La Traite.
De la grande cuisine à prix d'ami
Une vingtaine de dollars le midi, de 40 à 50 $ le soir, le principe d'accessibilité demeure l'une des missions de Québec Exquis, rappelle Vincent Lafortune. «Que ce soit des nappes blanches comme le Saint-Amour ou l'Initiale, ou des tables bistro comme le Clocher penché, le leitmotiv, c'est vraiment la qualité. Ce n'est pas un menu de cheap price parce que la qualité de la prestation n'est pas diminuée, l'expérience est comparable [aux plats proposés durant toute l'année]. C'est vraiment un repas à prix d'ami offert pendant 13 jours.»
Découvrir le Beaujolais
Chaque année, Québec Exquis met de l'avant une région vinicole pour ajouter un élément de plus à la création en cuisine et à l'expérience gustative en salle à manger. L'année 2016 est sous le signe du Beaujolais avec une variété d'appellations offertes pour chaque établissement. «Dans les menus, on vient vraiment parler du rôle du sommelier, car chaque resto à une belle diversité de produits», souligne M. Lafortune.
Pour ceux qui voudraient pousser l'expérience plus loin, des séances de dégustation de vin sont offertes les 12 et 19 avril.
Café, thé et bière en mode dégustation
Pour Vincent Lafortune, «le but de Québec Exquis, c'est l'éveil à la culture du goût, que ce soit au niveau du boire et du manger». Ceci expliquant cela, trois producteurs s'ajoutent cette année à la famille en offrant leurs produits signature. La Brûlerie Rousseau, Monsieur T. et la microbrasserie Noctem Artisans Brasseurs présenteront aux intéressés un café du Rwanda, un thé «du jour» et une bière de type saison belge, le tout pour une fraction du prix.
Cinéma gourmand
Les épicuriens trouveront leur compte dans l'expérience sensorielle Cinéma Exquis, indique l'organisateur. Deux projections de films «gourmands» seront présentées au cinéma Le Clap, les 16 et 24 avril, avec des dégustations thématiques. Pour le long-métrage #Chef, qui raconte l'épopée d'un chef cuisinier qui désire avoir son camion de cuisine de rue, les spectateurs auront droit à des bouchées de style bouffe de rue. Pour le documentaire L'ADN du ceviche, le public dégustera... du ceviche! Le tout accompagné de trois vins du Beaujolais. Le prix: 15 $/personne
La grande bouffe
Le plus gros événement du Québec Exquis 2016 est sans contredit le Grand Festin proposé pour la première fois, samedi. Affichant déjà complet, le concept sera de retour l'an prochain, promet Vincent Lafortune, qui rêve déjà d'une tablée de 400 places. Cette année, 120 personnes seront réunies sur une même longue table garnie de victuailles des 20 producteurs invités. «On s'est inspiré des repas de la terre à la table très populaire dans l'ouest des États-Unis. [L'idée, c'est de] manger directement chez les producteurs, un peu comme dans les fermes-auberges.»
En finale, un marché éphémère viendra conclure la journée pour ceux qui voudront rapporter un peu du festin à la maison.
Pour la programmation complète et l'achat de billets: www.quebecexquis.com