Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

On a goûté: les nouvelles liqueurs Menaud

Raphaëlle Plante
Raphaëlle Plante
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
La distillerie et brasserie charlevoisienne Menaud a lancé en décembre deux liqueurs artisanales mettant en valeur des ingrédients de sa région : la camerise ainsi que la rhubarbe et le bébé gingembre. Si leur arrivée dans les SAQ de la province se fait attendre — on évoquait d’abord janvier mais les bouteilles n’étaient pas encore sur les tablettes fin février — Le Mag a pu goûter aux deux créations originales.

Bien sucrée, la liqueur de camerise surprend par un petit je-ne-sais-quoi dans le goût, sans doute parce qu’elle est fabriquée à partir du gin Menaud aux arômes salins provenant de la filtration à la salicorne. 

On a apprécié davantage la liqueur de rhubarbe et bébé gingembre, douce et bien balancée. On craignait que le goût de gingembre prenne le dessus, or il n’en est rien. Une fois macérée dans la vodka Menaud, la rhubarbe libère de délicates saveurs rappelant la framboise. 

Signalons qu’on a dégusté les liqueurs simplement sur glace, mais elles peuvent aisément s’intégrer dans des cocktails.

Fait intéressant : comme elles sont faites d’alcool du grain à la bouteille, 100 % de leurs ingrédients proviennent de Charlevoix : blé et seigle de L’Isle-aux-Coudres, camerise de la Ferme Bhérer (Saint-Irénée), rhubarbe des Jardins du Centre (Les Éboulements), bébé gingembre de la Ferme des Quatre-Temps (Port-au-Persil). 

Prix : 50 $/750 ml (25 % alc./vol.), disponibles sous peu à la SAQ. 

Info : menaud.ca