Deux des copropriétaires de la nouvelle Supérette du Diner : Nicolas Tremblay et Éric Lemay.

La Supérette du Diner, un nouveau marché dans Saint-Sauveur

On l’attendait depuis l’été, mais voilà que la Supérette du Diner — le minimarché sorti tout droit de l’esprit des propriétaires du restaurant Diner Saint-Sauveur — annonce qu’elle accueillera ses premiers clients ce mercredi 30 octobre, dans le quartier Saint-Sauveur, à Québec.

Qu’est-ce qu’une supérette? L’Office de la langue française la décrit ainsi : «Unité de vente alimentaire, en libre-service, de surface moyenne, destinée principalement à la satisfaction des besoins courants d’une clientèle de voisinage.» Voilà pour l’officiel.

Le copropriétaire Nicolas Tremblay (avec Érik Lemay et Phlippe Blouin) décrit plutôt ce que son nouveau commerce ne sera pas. «On va offrir du prêt-à-manger et on aura une cuisine, mais on n’est pas un restaurant. On offrira du café espresso, mais on ne sera pas un bar à café. On vendra du fromage, mais on n’est pas une fromagerie […]. On sera situé près de l’Intermarché, mais on risque de ne pas avoir grand-chose en commun. Entre le dépanneur de quartier et l’épicerie fine, on sera peut-être plus près du dépanneur», explique-t-il. Assez clair?

À LIRE AUSSI :
Diner Saint-Sauveur: les petits bonheurs
Un «diner» dans Saint-Sauveur

La Supérette se spécialisera dans les bières de microbrasseries («on a des gros frigidaires!») et le prêt-à-manger, offerts dans un décor légèrement différent du Diner de style américain, mais qui rappellera la même ambiance, notamment au chapitre de la musique. À terme, les produits du Diner (prononcez Dail-neur) occuperont une belle place sur les tablettes. On pense notamment aux potages, gâteaux au fromage, sauce tomate, purée de pommes de terres, pâtés chinois, mac and cheese, etc.

«On passe acheter un pâté chinois et une bière, et il ne reste qu’à chauffer ça à la maison pour le souper, dit M. Tremblay. Le prêt-à-manger, c’est l’fun parce que ça permet de bien manger. On trouve ça dans les épiceries régulières, mais elles n’ont pas nécessairement la même maîtrise de la cuisine que nous.»

La nouvelle Supérette du Diner est située au 411, rue Saint-Vallier Ouest, à Québec.

C’est en voyant l’occasion de louer ce local de la rue Saint-Vallier Ouest, à quelques pas du Diner, que ce concept de Supérette est né. L’idée était d’abord de transférer la cuisine de production installée au sous-sol du Diner, devenue un brin étroite devant le succès que connaît le restaurant, selon M. Tremblay. Le déménagement des fourneaux a eu lieu en juillet. La cuisine roule depuis.

«Tant qu’à aller chercher de l’espace cuisine, on s’est dit qu’on pourrait profiter de tout l’endroit pour faire une sorte d’épicerie avec nos produits. Alors, aussi bien tout transférer et développer notre gamme de produits», dit M. Tremblay. Un projet qui évoluera au fil des mois, prévoit-on.

«Une bonne molle à la vanille»

Par ailleurs, on planche aussi sur un projet de «crémerie» dans la Supérette. L’ouverture pourrait avoir lieu au mois de mai, si tout va bien.

«Encore là, on va vendre de la crème glacée, mais on ne sera pas un bar laitier avec 18 sortes de chocolats. Une bonne molle à la vanille, ça fait le travail», explique le restaurateur qui promet des glaces «naturelles, pas déjà préparées et faites avec des producteurs laitiers d’ici».

Ouverture officielle : le mercredi 30 octobre à 17h.

Adresse : 411, rue Saint-Vallier Ouest (dans l’ancien local des Délices de l’Inde).

Infos : @Superettedudiner sur Facebook.

Vous ouvrez un commerce, lancez un produit ou organisez un nouvel événement? Vous avez des idées ou des suggestions pour Le Mag? On veut le savoir! Écrivez-nous maintenant à lemag@lesoleil.com.