Le gin Trait-Carré compte pas moins de 14 ingrédients botaniques du terroir québécois et d'ailleurs.

Distillerie de Québec: mettre un peu d’histoire en bouteille

Discrets avant le lancement de leurs produits à la SAQ, les fondateurs de la Distillerie de Québec parlent aujourd’hui avec fierté du chemin parcouru depuis cinq ans, alors que l’idée de se lancer dans la microdistillation a germé dans la tête de Christophe Légasse et David Lévesque.

Fiers de leur gin Trait-Carré et de leur vodka Cap Diamant, qui «reçoivent un très bon accueil» depuis leur apparition sur les tablettes de la Société des alcools du Québec début juin, le duo ne compte pas s’arrêter là. «On travaille sur un gin vieilli en fût de chêne qui devrait sortir à temps pour les Fêtes. On est aussi en élaboration d’un rhum et d’un whisky, mais c’est beaucoup plus long à produire, car le rhum doit vieillir au moins un an, et le whisky au moins trois ans en barrique», expliquent MM. Légasse et Lévesque.

Le nom donné à leur gin et à leur vodka n’est pas le fruit du hasard, mais reflète plutôt le désir de «faire rayonner la ville». «On veut mettre l’histoire dans la bouteille. Il y a eu des distilleries à Québec après la Conquête, à Québec même, puis à Beauport et à L’Islet», signale David Lévesque. 

Installée dans le parc industriel de Charlesbourg depuis août 2016 — elle partage un entrepôt avec la Brasserie Générale —, la Distillerie de Québec démarre ses opérations à l’hiver 2017. À la suite d’un agrandissement d’ici quelques mois, ses fondateurs comptent proposer la dégustation et la vente sur place de leurs produits, ce qui est permis depuis peu en raison d’un changement dans la réglementation. 

Les fondateurs de la Distillerie de Québec, David Lévesque et Christophe Légasse

Préparation

Rien n’a été laissé au hasard avant la sortie de leurs premiers produits : le duo d’associés est d’abord allé en «formation» en visitant une trentaine de distilleries aux États-Unis, surtout dans le nord-est, où ils ont pu profiter des connaissances partagées de bon cœur par les microdistillateurs. 

Avec en tête une bien meilleure idée de ce qu’ils voulaient, ils ont élaboré pour le gin pas moins de 26 recettes avant de tomber sur celle qui les satisfaisait. «C’est un dry gin, mais pas boréal. Il est plutôt sur les fleurs et les fruits, avec des ingrédients du terroir du Québec et ­d’ailleurs», indique Christophe Légasse. 

Le Trait-Carré contient pas moins de 14 ingrédients botaniques, soit des baies de genièvre — «l’ingrédient essentiel de tout gin» —, des graines de coriandre, des écorces d’orange et de pamplemousse, des baies d’argousier et de sureau, du mélilot, des fleurs de sureau, d’hibiscus et de camomille, du poivre des dunes, des racines d’angélique et d’iris, de la cardamome. Le résultat est tout en légèreté.

«Le choix des bouteilles a pris six mois, on a choisi des bouteilles qui viennent d’Europe», mentionnent les associés. Le design des étiquettes a été confié à la boîte de design graphique Criterium, de Québec. Look épuré, avec des lignes qui rappellent des pointes de diamant ou encore le lotissement des terres autour de l’arrondissement historique du Trait-Carré.

La vodka Cap Diamant

Le gin et la vodka de la Distillerie de Québec sont désormais en vente dans la vaste majorité des succursales de la SAQ de la région de Québec. Plusieurs autres succursales en province proposent aussi les produits. 

Gin Trait-Carré 41,25 $/750 ml (code SAQ : 13674119)

Vodka Cap Diamant 36,25 $/750 ml (code SAQ : 13674127) 

Pour info : distilleriedequebec.ca