La boulangerie communautaire Des pains sur la planche est située au 638, rue Saint-Vallier Ouest, à Québec, en face du magasin Latulippe.

Des pains sur la planche ouvre ses portes dans Saint-Sauveur

La boulangerie communautaire Des pains sur la planche devait lancer ses activités en décembre, mais un chantier plus long que prévu et du retard dans la livraison d’un four l’a forcée à revoir ses plans. Mais puisque tout vient à point à qui sait attendre, le commerce ouvre maintenant ses portes dans le quartier Saint-Sauveur.

C'est le jeudi 28 mars 2019 que l'entreprise tiendra son inauguration officielle, de 8h à 17h, sur la rue Saint-Vallier Ouest, à Québec. Un événement auquel tout le quartier est invité.

Pour les papilles de la clientèle, on offre un peu de tout : pains en tous genres, chocolatines, croissants, sandwichs, soupes, paninis, etc. «On mise le plus possible sur des produits locaux et naturels, du levain naturel, et que du frais, pour servir tous les types d’alimentation», explique Cyril Pringault qui, avec Jonathan Gagnon, forme le duo d’entrepreneurs derrière cet organisme à but non lucratif (OBNL).

En effet, en plus de vouloir offrir du pain à un «prix plus abordable que dans les autres boulangeries», les deux hommes d'affaires se donnent une mission sociale. «En apparence, on n'est pas différent des autres. Par contre, nous sommes un OBNL, alors les profits seront réinvestis dans les activités de la boulangerie. Cela fait partie de nos valeurs et de notre mission. Nous voulons proposer des ateliers de fabrication de pain pour tout le monde, rendre le pain accessible pour les gens du quartier. On souhaite partager des informations sur le volet nutritionnel et l'impact d'acheter un bon pain de qualité», précisait M. Gagnon au Soleil, en octobre dernier.

Jusqu'à l'ouverture, les travaux de préparation allaient bon train à la boulangerie.

Le commerce est situé au 638, rue Saint-Vallier Ouest, à Québec, en face du magasin Latulippe. Pour l'instant, les heures d'ouverture s'étendent du jeudi au dimanche, de 8h à 17h. 

«Notre première fin de semaine en sera une de rodage, dit M. Pringault. On verra ce qui fonctionne, ce qui fonctionne moins, ce dont on manque et comment s'ajuster. S'il faut ajouter des heures pour servir la clientèle, on s'ajustera.»  

Pour obtenir plus de renseignements, visitez la page Facebook de l'entreprise ici.  Avec Thomas Thivierge