Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le maître chocolatier Carl Pelletier a mis son entreprise sur pied en 2008 à Sainte-Anne-des-Monts, en Haute-Gaspésie.
Le maître chocolatier Carl Pelletier a mis son entreprise sur pied en 2008 à Sainte-Anne-des-Monts, en Haute-Gaspésie.

Couleur Chocolat dans le cœur des Gaspésiens

Simon Carmichael
Simon Carmichael
Initiative de journalisme local - Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Quand on pense à un séjour en Gaspésie, on pense à la plage, aux grands espaces, aux fruits de mer. Depuis quelques années, un nouvel attrait s’impose dans la péninsule : le chocolat. L’entreprise familiale Couleur Chocolat, de Sainte-Anne-des-Monts, s’affaire à faire rayonner sa région, un morceau à la fois.

Quand on pense à un séjour en Gaspésie, on pense à la plage, aux grands espaces, aux fruits de mer. Depuis quelques années, un nouvel attrait s’impose dans la péninsule : le chocolat. L’entreprise familiale Couleur Chocolat, de Sainte-Anne-des-Monts, s’affaire à faire rayonner sa région, un morceau à la fois.

En ouvrant la porte de l’atelier de Couleur Chocolat, au milieu d’un quartier résidentiel du vieux Sainte-Anne-des-Monts, les arômes sucrés se mêlent à l'air ambiant. Outre les centaines de pièces chocolatées haut de gamme, les grandes fenêtres qui donnent sur l’atelier retiennent l’attention.

«On voulait être transparents dans notre production, on ne peut pas l’être plus qu’en donnant accès à nos cuisines!» lance Paule Ménard-Pelletier, qui s’occupe du marketing de l’entreprise mise sur pied en 2008 par son père, le maitre chocolatier Carl Pelletier.


« Ça prend bien un Belge pour nous faire travailler les produits de la Gaspésie! »
Carl Pelletier, maître chocolatier


Dès son ouverture, la chocolaterie fine a été adoptée par la communauté. «Les gens d’ici sont fiers de nos produits. Ils s’approprient notre chocolaterie, note M. Pelletier. Quand ils vont voir de la famille hors de la région, ils passent ici pour apporter “leur” chocolat. C’est tout qu’un privilège.»

Le mot s’est rapidement passé dans la petite ville gaspésienne, et partout ailleurs dans la péninsule. Depuis, l’élan de Couleur Chocolat ne s’est pas essoufflé. «Il fallait avoir de l’audace pour lancer une chocolaterie fine dans un petit milieu comme la Haute-Gaspésie, et ç’a payé. On bénéficie d’une bonne réputation et de beaucoup d’amour des gens d’ici.»

Si les Gaspésiens ont adopté Couleur Chocolat, c’est peut-être parce que Couleur Chocolat a décidé d’adopter la Gaspésie et ses produits. En 2012, l’atelier a lancé sa première gamme de chocolats dits «forestiers», inspirés par les odeurs et les goûts de la nature sauvage gaspésienne.

Sapin baumier, baies, gin Radoune et sirop de merisier font partie des arômes de la Gaspésie pouvant être dégustés.

«On était à un salon de la Gaspésie Gourmande et notre ami, le chef belge Gérard Mathar, m’a dit que ça serait intéressant de jumeler le chocolat aux saveurs d’ici», raconte Carl Pelletier. Il s’est alors lancé dans la création de différents mariages de saveurs. «Ça prend bien un Belge pour nous faire travailler les produits de la Gaspésie!» ajoute-t-il en riant.

Sapin baumier, baies et gin Radoune, sirop de merisier, les arômes de la Gaspésie offrent un véritable voyage gastronomique. «Je ne serais pas surpris que quelqu’un ait mangé un de nos chocolats au parc des Chic-Chocs, puis soit allé croquer un sapin pour voir», plaisante le maitre chocolatier.

+

ÉCONOMUSÉE… ET RÉALITÉ VIRTUELLE!

Originaire de Sainte-Anne-des-Monts, Carl Pelletier s’était promis d’y revenir. Lors d’un changement de cap personnel en 2008, l’appel de la Gaspésie s’est fait entendre. «En septembre, je prenais la décision de revenir chez moi, et le 8 décembre, je vendais le premier chocolat de Couleur Chocolat», raconte-t-il.

Depuis, l’entreprise gaspésienne s’impose comme un arrêt obligatoire à Sainte-Anne-des-Monts et rapporte à toute la communauté. «On crée une certaine rétention touristique pour notre coin», estime Paule Ménard-Pelletier. «Les gens font un détour pour venir ici. Parfois ils ne savent même pas pourquoi précisément. On leur a dit de venir, et ils entrent en demandant “les chocolats spéciaux”!» s’amuse-t-elle.

Le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes, se réjouit de voir l’entreprise haut de gamme fleurir et mettre la lumière sur la ville de la Haute-Gaspésie. «C’est un exemple parfait des commerces impliqués dans leur communauté qui font rayonner nos milieux et qui font naître la Gaspésie de demain!»

En 2019, Couleur Chocolat a pris un virage pour ajouter un aspect touristique et informatif à son atelier en obtenant le titre d’économusée. «On s’est dit qu’il y avait un potentiel de devenir plus que de la fabrication, de devenir un véritable appel touristique», note la directrice des ventes.

Ainsi, aux bouchées de chocolat s’ajoute (dans un contexte non pandémique) une expérience de réalité virtuelle où l’on présente les méthodes de fabrication, ainsi que tout le processus par lequel passent les petites bouchées chocolatées.

Les grandes fenêtres offrent aussi un point de vue unique, et en direct, sur la création des petits plaisirs de Couleur Chocolat. «Ça offre vraiment une proximité avec la production. On voit les gens travailler, c’est ouvert, les gens peuvent poser leurs questions. Ça crée de belles discussions», note Mme Ménard-Pelletier.

Prochainement, Carl Pelletier laissera Couleur Chocolat entre les mains de sa fille Paule Ménard-Pelletier, mais promet de ne pas se tenir trop loin!

+

RECONNAISSANCE ET FIERTÉ

Plus d’une dizaine d’années après avoir mis sur pied l’atelier, Carl Pelletier juge qu’il est désormais temps d’en récolter les fruits. «On bénéficie d’une super réputation, et maintenant on est en mode récolte», explique-t-il.

Au dernier gala des Lauriers de la gastronomie, l’entreprise gaspésienne a été représentée dans deux catégories. Le maitre chocolatier Carl Pelletier a été de la course pour obtenir le titre d’artisan de l’année, tandis que Couleur Chocolat s’est retrouvé dans la catégorie du tourisme gastronomique.

«Ça me rend vraiment fier», laisse tomber en émotion Carl Pelletier. «Avoir de la reconnaissance du milieu, des pairs qui pratiquent le même métier que toi, c’est la plus grande preuve d’appréciation», convient-il.

«Savoir que nos produits et notre rigueur sont reconnus hors de notre bulle gaspésienne, que le mot se passe dans les grands centres et que notre réputation porte jusque là, c’est vraiment quelque chose», ajoute Paule Ménard-Pelletier.

Prochainement, ce sera elle qui prendra les rênes de Couleur Chocolat. «Mais je ne serai pas trop loin», note son père avec un petit clin d’œil. «Quand je vais partir, ça ne paraîtra pas. Tout va être prêt, et je sais que ça sera entre bonnes mains.»

«D’ici là, j’en profite. C’est une chance de travailler avec mon père, réplique Paule. J’apprends du meilleur, et il est un véritable livre ouvert.»

En plus de la production de chocolat, l’entreprise compte un volet touristique depuis la concrétisation de sa vocation comme économusée en 2019.