Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Philippe Wouters
Les Coops de l'information
Philippe Wouters

Cinq brasseries à surveiller en 2021

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Les permis de brassage sont de plus en plus distribués à travers la province. Le nombre de microbrasseries augmente en moyenne de 12% par année depuis cinq ans. Les brasseries doivent donc se démarquer et attirer le consommateur vers leurs produits. Vous avez été nombreux à m’écrire au sujet de ma dernière chronique et à me demander quelles sont les brasseries qui se démarqueront en 2021. J’ai agité ma boule de cristal et voici mes suggestions.

Emporium – Québec

Emporium a ouvert ses portes en 2018 à Québec. Une formule efficace composée d’une salle de brassage, de bières de tous les styles et d’une cuisine autour d’un four à pizzas, excellentes d’ailleurs. Le concept est calqué sur de très nombreuses brasseries à travers l’Amérique du Nord, et le succès semble au rendez-vous depuis l’ouverture. Une belle communauté d’habitués fréquente l’établissement et profite des bières brassées sur place et du menu gourmand. Depuis quelques mois, crise COVID oblige, Emporium propose ses produits en canette disponibles sur place ou distribués chez certains détaillants spécialisés. J’y ai vu un changement de ton, de style et d’influence. On y trouve de plus en plus de bières recherchées par les amateurs avertis. Le fait qu’Emporium soit situé à Québec, loin des brasseries qui font ce même genre de bières, lui permet également d’aller chercher une clientèle de plus en plus au fait de ses nouveautés. 2021 devrait donc être une année intéressante pour Emporium si elle suit le chemin qu’elle semble avoir emprunté l’année dernière.

L’influence et la notoriété de 5e Brasseur vont grandir en 2021.

5e Baron – Gatineau

Ouvrir sa brasserie en pleine pandémie n’était pas forcément le but de cette sympathique équipe de passionnés, mais ils l’ont fait. L’accueil dans la communauté du secteur d’Aylmer et la communauté brassicole fut à la hauteur de leur talent. 5e Baron, en quelques mois, a réussi à démontrer sa maîtrise des styles et des tendances, mais surtout sa constance — souvent le défi le plus difficile chez de jeunes brasseries. Certes, 5e Baron propose de belles IPA contemporaines qui plaisent à une clientèle de plus en plus grande, mais elle brasse également des styles historiques qui n’ont rien à envier aux brasseries avec plus d’expérience. C’est pourquoi son influence et sa notoriété vont grandir en 2021. Son large portefeuille de bières est son grand atout.

Les canettes blanches et sobres de Menaud attirent l’attention.

Menaud – Clermont

Connaissez-vous Menaud, brasserie-distillerie dans Charlevoix? Fort probablement l’un des secrets les mieux gardés de la culture bière au Québec. Menaud, c’est l’histoire de cinq promoteurs qui ont décidé de créer une usine de brassage dans Charlevoix, dont les premiers produits sur le marché sont sortis sous la marque Drav. Ils se perdaient un peu parmi le très grand choix de bières sur les tablettes. Mais Menaud, c’est aussi la volonté de présenter le terroir local et de brasser des bières avec ajout d’ingrédients de la région, et c’est une merveille. Esthétiquement parlant, les canettes blanches avec l’ingrédient principal mis en valeur et le petit texte descriptif sont parmi les plus belles que j’ai vues. C’est sobre, simple et drôlement efficace sur une tablette, à côté de toutes les canettes colorées des autres brasseries. Ensuite, les bières sont originales et bien brassées. J’ai adoré la Salicorne utilisée afin de recréer les notes salines d’une Gose et le poivre des dunes de Charlevoix présenté sobrement dans une bière de seigle. Je retrouve une philosophie gastronomique derrière les bières de Menaud.

Simplicité volontaire, la pilsner bohémienne de Champ Libre.

Champ Libre – Mercier

Champ Libre est le projet de plusieurs passionnés avec quelques années d’expérience dans le milieu de la bière. Créée en 2017, la brasserie se veut une ferme brasserie distillerie qui utilise une partie de ses ingrédients directement de ses terres. Au cours des dernières années, Champ Libre a brassé plusieurs styles de bière, distribué principalement localement et participé à la culture bière comme une brasserie parmi tant d’autres. Depuis quelques mois, la brasserie semble avoir trouvé son rythme de croisière et nous propose des produits qui se démarquent de l’industrie. La Gawett — en collaboration avec les IGA Gaouette de Saint-Césaire et Granby — est un petit bijou de pilsner à l’ancienne. D’ailleurs, sa pilsner bohémienne, du nom de Simplicité volontaire, se veut de plus en plus une belle référence au style. Mention spéciale à la version affinée six mois en tonneau de chêne, à la manière des brasseurs tchèques des siècles dernier. Une brasserie à surveiller cette année.

McAuslan – Montréal

La plus ancienne brasserie dans ma chronique, une des plus anciennes brasseries au Québec également. McAuslan peut se targuer d’avoir la clientèle la plus fidèle du marché de la bière au Québec, sa gamme de bières d’inspiration anglaise étant très appréciée. Mais McAuslan se cherche et c’est en 2021 qu’elle va nous offrir une cure de rajeunissement et continuer à s’affirmer comme la plus anglaise des brasseries montréalaises. Elle devrait donc nous surprendre dans les mois à venir.