Louis-Marie Beaulieu, pdg de Groupe Desgagnés, Yann Perreau, porte-parole du Défi kayak Montréal-Québec, et Mathieu Fortier, instigateur de la grande randonnée fluviale, seront tous à bord de leur embarcation sur le Saint-Laurent du 9 au 12 août.

4e Défi kayak: Yann Perreau de retour à l’eau

À peine les pagayeurs du Défi kayak Desgagnés avaient amorcé leur périple entre Montréal et Québec l’été passé, que Yann Perreau ressentait le puissant désir de renouer avec le Saint-Laurent. En tournée de spectacles en Gaspésie, il était alors sur la terre ferme après deux années comme porte-parole et participant. Pour cette quatrième présentation de la grande randonnée nautique, il n’était donc pas question pour Perreau de manquer le bateau.

«Je checkais sur Twitter et Instagram les photos et les commentaires de tout le monde et je suis devenu jaloux. Je me suis ennuyé!» a raconté l’artiste et pagayeur, hier au lancement à Québec du Défi kayak Desgagnés 2018. Il n’en fallait pas plus pour qu’il fasse signe au grand manitou de l’événement, Mathieu Fortier, pour indiquer son intérêt à revenir comme porte-parole et retrouver le groupe de pagayeurs.

«Ç’a m’a manqué! Ces vibrations-là m’ont manqué…» Pour Perreau, les «vibrations», sont ce contact privilégié avec le fleuve et cette rencontre avec des participants de tous les horizons. Cette aventure collective pour une cause qui lui tient à coeur, celle de Jeunes musiciens du monde, un organisme qui accompagne plus de 1500 jeunes dans le besoin en leur permettant de suivre des cours de musique.

Le Défi kayak sera encore tenu sur quatre jours, du 9 au 12 août. Fortier, l’instigateur de l’aventure caritative et cofondateur de Jeunes musiciens du monde, a tenu à rappeler que le Défi est par sa durée et son format «la plus grande randonnée en kayak au monde».

Les sportifs auront à pagayer en moyenne une soixantaine de kilomètres quotidiennement, en solo ou en tandem. Ils pourront compléter la distance en entier ou sinon effectuer des demi-journées dans une formule à relais. Fortier espère regrouper une flottille d’environ 150 participants sur le Saint-Laurent.

Une aventure en format tout inclus qui s’adresse autant aux kayakistes d’expérience qu’aux néophytes. «En autant qu’ils se préparent adéquatement», précise Mathieu Fortier. Il a cependant rappelé le nombre important de pagayeurs qui ont été initiés au sport depuis les débuts du Défi.

La levée de fonds est fixée à 2000 $ par participant. Pour ceux qui veulent s’impliquer différemment, des bénévoles sont également recherchés par l’organisation. 

Les entreprises se mouillent

Impliqué directement dans le Défi kayak, autant comme commanditaire principal que comme pagayeur avec ses équipes d’employés, le pdg de Groupe Desgagnés Louis-Marie Beaulieu a pu constater personnellement l’impact d’une telle aventure. «C’est une défi de taille, mais à échelle humaine!»

Une belle occasion pour les entreprises de renforcer les liens à l’interne, au fil de l’eau, a assuré le dirigeant. Si bien que le Défi kayak lance un appel aux organisations pour former des équipes corporatives, une nouveauté. Déjà, une demi-douzaine d’entreprises sont du départ.

Tandis que des «patrons d’honneurs» seront annoncés dans les prochaines semaines, Yann Perreau poursuit pour sa part les démarches auprès de quelques copains artistes, qui pourraient se joindre au périple entre Montréal et Québec. «Je les travaille au corps», a rigolé celui qui, par le passé, a attiré sur le fleuve notamment Alexandre Désilets et Alex Nevsky.

Et à ceux qui hésitent à monter à bord — artistes comme gens du public —, Perreau est catégorique: «vous ne le regretterez jamais de faire le Défi!»

Info : defikayak.org