Votre santé

Janine Matte et Louise Petit: Des pharmaciennes d’avant-garde

Mme Janine Matte n’a jamais hésité à faire les choses autrement et elle s’est appliquée à cette tâche depuis l’ouverture de sa première pharmacie en 1972, au Lac-Etchemin. Pour elle, il était inconcevable que des clients sortent d’une pharmacie avec des médicaments sans ordonnance, choisis dans des allées, et ce, sans avoir été conseillés par une pharmacienne.

Une mission partagée par Louise Petit, recrutée en 1983 par Mme Matte. Associées depuis 1989, les pharmaciennes Janine Matte et Louise Petit exercent leur profession dans le sens le plus noble de celle-ci: la pure pharmacie. Une vocation à laquelle adhère l’équipe composée de pharmaciennes, d’assistants techniques en pharmacie et d’infirmières. 

C’est la raison pour laquelle vous ne verrez pas d’allées de produits en vente libre à la pharmacie Matte & Petit du 1200, avenue Germain-des-Prés, bureau 101. Ceci ne les empê­che pas d’offrir un large éventail de services de santé, bien au contraire, en plus de remplir les prescriptions. 

«Depuis son ouverture en 2005, notre pharmacie offre un décor épuré que les clients appellent affectueusement le bureau de pharmacien. Ici, impossible de se procurer quoi que ce soit sans passer par un spécialiste du médicament, qui s’informera et prodiguera les conseils pertinents», assure Mme Matte. 

Des salles de consultation sont disponibles pour la clientèle. «Outre de répondre aux questions des clients, nous les conseillons, analysons leurs dossiers pharmaceutiques, assurons le suivi de leur thérapie et promouvons le bon usage des médicaments ainsi que la santé», précise Mme Petit. 

Les deux associées utilisent des équipements à la fine pointe de la technologie. La pharmacie Matte & Petit dispose d’une salle blanche vitrée abritant deux hottes stériles pour la préparation de médicaments pour injection intraveineuse, intramusculaire, sous-cutanée, antibiothérapie et analgésies parentérales (traitement de la douleur par voie d’injection), des solutions ophtalmiques et bien d’autres médicaments. Cela leur permet de desservir leurs patients, mais aussi les collègues pharmaciens qui font appel à leurs services.

«La préparation de produits stériles exige de hauts standards de qualité afin d’éviter tout risque de complication. Par conséquent, l’environnement dans lequel ces produits sont préparés, la formation du personnel ainsi que la rigueur des procédures sont prioritaires pour la protection des gens. Cela ne s’improvise pas», prévient Louise Petit.

La salle de perfusion, pour sa part, est destinée aux patients qui doivent recevoir des médicaments sous super­vision des infirmières, des médecins et des pharmaciens. Elle est utilisée notamment pour l’admi­nistration des médicaments pour traiter des problèmes de santé en rhumatologie, oncologie, ostéoporose, hématologie (anémie) et autres.

Les infirmières sur place offrent d’autres services tels que prélèvements sanguins, vaccination et clinique de santé-voyage. Depuis le mois de juin 2015, en vertu de l’entrée en vigueur de la Loi 41, les pharmaciennes peuvent prescrire des médicaments pour plusieurs problèmes de santé et des analyses sanguines pour le suivi des traitements. 

Le service personnalisé tel qu’appliqué chez Matte & Petit demeure leur seule préoccupation, une relation de confiance établie depuis toujours. Une des nombreuses façons de se différencier parmi la concurrence.  

Matteetpetitpharmaciennes.com