Parc maritime de Saint-Laurent: autrefois, il se construisait plus de 400 chaloupes par année à Saint-Laurent.  
Parc maritime de Saint-Laurent: autrefois, il se construisait plus de 400 chaloupes par année à Saint-Laurent.  

Île d'Orléans

Une île, six villages, mille trésors à découvrir!

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
On l’aime pour son authenticité. Voir le beau, savourer le bon : l’île d’Orléans propose un riche patrimoine culturel, historique et gastronomique. Ses paysages pittoresques inspirent la déten­te, la douceur de vivre, l’envie découvrir ses trésors et de se laisser transporter dans l’heureux mariage de campagne et d’eau qui lui confère son charme.

En avant toute et cap sur l’incomparable Parc maritime de Saint-Laurent
Saviez-vous qu’autrefois, il se construisait annuellement plus de 400 chaloupes à Saint-Laurent et que son réputé chantier maritime fabriquait des goélettes de bois pour la Marine canadienne? Question d’en connaître davantage, faites escale au Parc maritime de Saint-Laurent, où une équipe de guides-interprètes vous dévoilera les secrets de ce lieu hors de l’ordinaire. Trois thématiques y sont abordées: l’insularité, la construction navale artisanale et la chalouperie Godbout, ainsi que la construction navale industrielle et le chantier maritime. Profitant d’une vue imprenable, on vous expliquera de quelle façon, par nécessité et forts de leur origine insulaire, les Orléanais ont vite appris à conquérir les eaux du fleuve.

À la Maison de nos Aïeux, une immense maquette permet de repérer la terre des premiers occupants de l’île.

Retour dans le temps à la Maison de nos Aïeux et à la Maison Drouin
Retracez le passé de l’île d’Orléans et de ses quelque 300 familles fondatrices à la Maison de nos Aïeux. Dans un ancien presbytère converti en centre d’histoire et de généalogie, les visiteurs sont conviés à un voyage dans le temps. En parcourant le chemin Royal en compagnie d’un guide-animateur, apprenez-en plus sur l’histoire parsemée d’anec­dotes et d’événements marquants de Sainte-Famille, premier village de l’île à avoir vu le jour. Vous souhaitez prolonger votre incursion à l’époque de la Nouvelle-France? Construite en 1730, la Maison Drouin a gardé son cachet d’origine et les traces du passage des familles Canac et Drouin qui l’ont occupée pendant plus de 250 ans. Une expérience unique vous attend!

L’Espace Félix-Leclerc a été créé afin de rendre hommage au célèbre personnage québécois.

Des expositions et un sentier à l’île-refuge du poète Félix Leclerc
Situé à proximité du pont, dans le village de Saint-Pierre, l’Espace Félix-Leclerc a été créé afin de rendre hommage au célèbre personnage, qui avait fait du bout de terre au milieu du Saint-Laurent son île-refuge. Cet été, l’Espace vous présente une exposition inédite sur les légendes et coutumes de l’île d’Orléans. Celle-ci veut faire rayonner l’abondant patrimoine immatériel de l’île grâce à des œuvres de l’artiste peintre Georges St-Pierre. L’Exposition La vie, l’amour, la mort vous permettra quant à elle de mieux connaître Félix Leclerc à travers des images d’archives, des objets et du contenu audiovisuel. Sur place, empruntez le Sentier du flâneur pour une promenade tout en poésie dans la faune et la flore orléanaise. 

Le manoir Mauvide-Genest est considéré comme l'un des plus vieux manoirs seigneuriaux existants au Québec. Photo Société de développement de la Seigneurie Mauvide-Genest .

 S’imprégner de l’ambiance du 18e siècle au manoir Mauvide-Genest 

Fleuron du patrimoine bâti sous le Régime français, le manoir Mauvide-Genest (1734) fut érigé et habité par le seigneur Jean Mauvide –  également chirurgien et apothicaire  – et la seigneu­resse Marie-Anne Genest. Classé immeuble patrimonial et lieu historique national, le manoir s’inspire des palais urbains de la Nouvelle-France. Une visite guidée vous fera pénétrer dans la vie du couple fondateur et apprécier les nombreux artefacts datant des 17, 18 et 19e siècles, de même que l’architecture excep­tionnelle de ce joyau du village de Saint-Jean. Le site comprend un jardin d’apothicaire, un parc où l’on peut admirer l’exposition extérieure Traversée conçue par le regroupement d’artistes BLEU et donne accès au fleuve. 

Les sœurs Monna invitent les visiteurs à venir profiter de leur domaine.

Du champ à la bouteille: un arrêt s’impose chez Cassis Monna & filles

À Saint-Pierre, la famille Monna cultive le cassis et le plaisir depuis près de 30 ans. Pour les amoureux des alcools québécois, les produits qui portent la signature Cassis Monna & filles représen­tent un classique indémodable. Découvrez ce petit fruit et l’art de vivre des sœurs Monna en appréciant les différents attraits du domaine : son restaurant terrasse, sa crémerie –  délectez-vous de la fameuse molle au cassis maison! –, sa boutique et ses dégustations, son bar à cocktail et son Économusée©, où l’on pourra se familiariser avec le métier de liquoriste. Cet été, la gamme de produits s’agrandit avec les spiritueux – dont une vodka déjà médaillée d’or au San Francisco World Spirits – bientôt disponibles en magasin.