Contenu commandité
Un emploi pour moi: travailleurs expérimentés
Un emploi pour moi
Un emploi pour moi: travailleurs expérimentés
Partager
Travailleurs expérimentés: Ils continuent… et s’en réjouissent!

Un emploi  pour moi !

Travailleurs expérimentés: Ils continuent… et s’en réjouissent!

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Plus de cent mille emplois sont disponibles au Québec. Nombreux sont les travailleurs potentiels qui pourraient les occuper. Lancée par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS), la Grande corvée 2.0 vise à joindre les groupes les moins présents sur le marché du travail. Dans cette série, des histoires inspirantes vous sont présentées.

Pour Serge Robert, Sylvie Arsenault et Martin Lapointe, l’âge de la retraite n’a pas encore sonné. S’ils admettent avoir toujours envie de travailler, de relever des défis et de se sentir socialement utiles, ils ont aussi – et surtout – encore beaucoup à offrir.  

Serge Robert… ou s’accrocher à son rêve

Des Forces armées canadiennes à la fonction publique, en passant par différents postes en usine, le parcours professionnel de Serge Robert est riche d’expériences variées. En juillet 2018, pour se rapprocher de sa fille, l’homme de 64 ans déménage à Shawinigan. Désireux de demeurer actif, il prend la décision de frapper à la porte du Centre de recherche d’emploi de la Mauricie et participe au programme gouvernemental Initiative ciblée pour les travailleurs âgés (ICTA).


« Je visais un poste au service à la clientèle … et je l’ai obtenu ! »
Serge Robert

«Nous étions un petit groupe de six à huit personnes et nous nous entraidions. Les deux Caroline, nos formatrices, nous motivaient beaucoup. J’ai refait mon CV en plus d’apprendre des méthodes de recherche d’emploi et à être à l’aise en entrevue. Je visais un poste au service à la clientèle dans une organisation fédérale et je l’ai obtenu! Le matin, je suis heureux de me lever pour aller travailler. Bilingue et aimant le public, j’exploite mes forces!»

Un nouveau départ pour Sylvie Arsenault

Pendant 20 ans, Sylvie Arsenault occupe un emploi au service à la clientèle dans le domaine de l’éclairage pour des grossistes et des agents manufacturiers. Au début de l’été 2019, à 52 ans, voilà que la résidente de Québec perd soudainement son gagne-pain. Après avoir fait le deuil d’un travail qu’elle appréciait, elle se rend dans un organisme d’aide à l’emploi et s’engage dans un programme spécialement conçu pour les personnes de 50 ans et plus.

Sylvie Arsenault, service à la clientèle

« J’ai la satisfaction personnelle de me sentir utile. »
Sylvie Arsenault

«Pour moi, c’était trop tôt pour penser à la retraite. Alors que je venais de terminer les ateliers du programme que je suivais, un ancien fournisseur m’a appelée pour m’offrir un poste temporaire, poste que j’ai accepté et qui est finalement devenu permanent. Comme commis au service à la clientèle, je me suis aperçue que j’aimais toujours autant le travail. J’ai la satisfaction personnelle de me sentir utile, de donner le meilleur de moi chaque jour, d’aider les clients au quotidien.»

Martin Lapointe s’accomplit pleinement

Chargé de projet dans une entreprise d’équipement de surveillance de Québec depuis avril, Martin Lapointe s’accomplit pleinement dans son nouvel emploi. Il y a un an et demi, celui qui a poursuivi une carrière dans une compagnie de téléphonie pendant 30 ans a dû se réorienter. Technicien en électronique de formation, il a choisi d’entreprendre une démarche auprès de l’organisme GIT, qui lui a donné quelques précieux outils dans son cheminement.    

Martin Lapointe, chargé de projet

« La formation pratique reçue m’a vraiment aidé à amorcer mon virage, d’avoir de l’autonomie, et d’être avec des jeunes. »
Martin Lapointe

«À 54 ans et demi, je n’étais prêt ni psychologiquement, ni financièrement, ni du point de vue de mes activités à prendre ma retraite. La formation pratique reçue de l’organisme d’aide à l’emploi GIT m’a vraiment aidé à me remettre à jour au niveau technologique pour amorcer mon virage. C’est stimulant d’être aujourd’hui dans une petite équipe, d’avoir de l’autonomie, des résultats rapides et d’être au contact de jeunes.»  

Entrevues et rédaction: Johanne Martin

D’autres témoignages en vidéos sur le site du MTESS.

Une employée qui arrive à point nommé

un emploi  pour moi !

Une employée qui arrive à point nommé

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Aujourd’hui représentante au service à la clientèle chez un concessionnaire automobile de Shawinigan, Joanne Laforme est arrivée à point nommé dans l’entreprise. Sa patronne, Christine Lesage ne se passerait maintenant plus d’elle!

La jeune gestionnaire n’en démord pas: l’apport de Mme Laforme, une retraitée qui a choisi de réintégrer le marché du travail, constitue un véritable atout pour l’entreprise. Ayant déjà été membre du personnel de ce concessionnaire, l’aventure commence lorsque l’ex-employée décide, en 2017, de rencontrer les patrons de la concession pour leur proposer la création d’un poste de représentante au service à la clientèle, poste qu’elle occupe maintenant à temps partiel. 

Joanne Laforme

«Je travaille ici depuis trois ou quatre ans et en plus du Web et du marketing, j’ai le mandat du service à la clientèle, raconte Christine Lesage. Joanne avait déjà fait partie de l’équipe avant de quitter pour relever d’autres défis professionnels. Comme ma tâche était lourde, quand mon supérieur me l’a référée, ça a super bien adonné! J’ai la chance de côtoyer une personne d’expérience et qui m’apporte beaucoup au quotidien.»  


La directrice reconnaît à Joanne Laforme son calme, son respect, son entregent, son grand sens de l’organisation et son dévouement pour l’entreprise. «C’est quelqu’un qui a de la facilité à entrer en contact avec les gens et qui s’adapte dans une industrie où les choses bougent énor­mément. En informatique, de la formation a dû lui être donnée, mais elle voulait apprendre. À ce jour, il n’a encore jamais été question de la durée de son retour chez nous.»

Pour en savoir plus sur les mesures et services offerts aux travailleurs expérimentés:
mtess.gouv.qc.ca/travailleurexperimente

Du soutien pour les travailleurs expérimentés

Un emploi  pour moi !

Du soutien pour les travailleurs expérimentés

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Vous souhaitez continuer de mettre à profit vos compétences ? Sachez qu’il existe différents programmes et mesures destinés aux travailleurs expérimentés pour leur permettre de prolonger leur carrière ou d’effectuer un retour sur le marché du travail.

De l’accompagnement
Vous avez la possibilité de rencontrer un agent d’aide à l’emploi dans l’un ou l’autre des bureaux de Services Québec. Celui-ci évaluera votre situation, vos intérêts professionnels et vos compétences et déterminera les services dont vous pourriez bénéficier. Des formations de courte durée dans des établissements d’enseignement sont offertes et vous pouvez être accompagnés par un organisme externe sur plusieurs aspects de la recherche d’emploi comme la simulation d’entrevue ou la mise à jour de votre CV. 

Une subvention salariale
Vous pourriez être admissible à une subvention salariale versée à l’employeur qui vous embauchera. «Déjà en place pour les travailleurs expé­rimentés qui occu­pent un emploi à temps plein, la mesure s’étend désormais aux travailleurs à temps partiel. Durant un maximum de 52 semaines, une aide pouvant atteindre la moitié du salaire accordé par l’employeur peut être versée», précise Martin Doiron, économiste au mi­nistère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS).

Un crédit d’impôt 
Parmi les mesures déployées figure aussi la bonification du crédit d’impôt pour la prolongation de carrière, auparavant appelé crédit d’impôt pour travailleur d’expérience. «Les élargissements qui y ont été apportés en 2019 bénéficieront à près de 158 000 travailleurs. Ceux de 60 à 64 ans ont droit à un montant maximal de 1500$. Les 65 ans et plus peuvent quant à eux obtenir jusqu’à 1650$», note M. Doiron.

Vous voulez en savoir plus?  Rendez-vous sur la section En action pour la main-d’œuvre du site Web du MTESS (mtess.gouv.qc.ca) pour découvrir les mesures disponibles.

En chiffres…

un emploi  pour moi !

En chiffres…

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Quelques données à connaître sur l’emploi et les personnes âgées de 55 ans et plus au Québec.

32,6 %
des personnes âgées de 55 ans et plus occupaient un emploi en 2018, ce qui correspond à près de 900 000 personnes.

21,1 %
de la population active est composée de personnes âgées de 55 ans et plus.

89 000
travailleurs supplémentaires seraient actuellement en emploi si le taux d’emploi des 60 ans et plus était le même au Québec qu’en Ontario.


Pour en savoir plus sur les mesures et services offerts aux travailleurs expérimentés:
 mtess.gouv.qc.ca/travailleurexperimente