La Trame verte et bleue métropolitaine

Redonner le fleuve aux citoyens

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Saviez-vous que les rives du fleuve Saint-Laurent aux alentours de Québec s’étirent sur 286 km entre Saint-Augustin-de-Desmaures et Cap-Tourmente et entre Lévis et Saint-Michel-de-Bellechasse, en incluant le pourtour de l’île d’Orléans? C’est un peu plus que la distance qui sépare Québec de Montréal! Le fleuve occupe donc une place importante, au sens propre et figuré, dans la vie des citoyens de la région.

Toutefois, seulement 11% de ces rives sont accessibles au grand public. En 2015, on dénombrait 89 accès publics au fleuve, soit 25 dans chacune des villes de Québec et de Lévis et 13 dans chacune des municipalités régionales de comtés (MRC) de L’Île-d’Orléans, de la Côte-de-Beaupré et de Bellechasse. De ce nombre, 38 sont des parcs et espaces verts, 14 sont des plages ou anses, 13 sont des quais ou jetées et une dizaine sont des promenades en rive.

Le Parcours du fleuve

L’un des objectifs de la Trame verte et bleue métropolitaine est d'améliorer l’accès au fleuve par des projets récréatifs, éducatifs et touristiques issus d’une collaboration entre le gouvernement du Québec, la Communauté métropolitaine de Québec et les municipalités. La stratégie est de multiplier les points de contact avec le fleuve et de les relier entre eux de manière à faire de ce cours d’eau un élément rassembleur. La Promenade Samuel-De Champlain, à Québec, et le Parcours des Anses, à Lévis, sont d’excellents exemples de ces espaces en bordure du fleuve qui font le bonheur des citoyens. Ces accès ont inspiré la mise en place de nouveaux parcs riverains qui ont vu le jour plus récemment.

Parc riverain Espace Fillion

Ce parc fait la fierté des citoyens de L’Ange-Gardien, sur la Côte-de-Beaupré. Depuis son inauguration, il s’est vu décerner le prix paysage 2017 de Développement Côte-de-Beaupré ainsi qu’une «Mention Architecture de paysage et aménagement public» aux Grands prix du design 2018 pour son pavillon d’accueil et sa passerelle-belvédère qui s’avance au-dessus du fleuve.

Grâce au projet de la Trame verte et bleue métropolitaine, un effort important a été consacré à l’aménagement du site et à la construction d’infrastructures pour la tenue d’évènements publics, tels que des fêtes populaires ou des marchés publics. On compte également y faire revivre annuellement la traditionnelle Traversée du pont de glace. Ne serait-ce qu’avec son accès au fleuve pour de petites embarcations et sa vue imprenable sur l’île d’Orléans, cet endroit vaut le détour!

La passerelle en porte-à-faux et la rampe d’accès pour les petites embarcations permettent de profiter pleinement du fleuve Saint-Laurent.

Quai de Sainte-Anne-de-Beaupré

Tout comme la traversée du pont de glace, une autre tradition est au cœur de l’aménagement du Quai de Sainte-Anne-de-Beaupré, lui aussi un projet de la Trame verte et bleue métropolitaine: celle des croisières fluviales qui reliaient jadis la Basilique Sainte-Anne-de-Beaupré à Grosse-Île. Le projet, toujours en cours de réalisation, vise à remettre en fonction le quai, qui n’est plus utilisé depuis 2009.

À terme, la municipalité et les partenaires souhaiteraient y ajouter un pavillon multifonctionnel, un accès au fleuve pour les embarcations légères, un parcours-découverte ainsi qu’un trottoir de bois sur pilotis le long des battures. Les croisières fluviales pourront relier la Côte-de-Beaupré avec Québec, Lévis et l’île d’Orléans. Même si le projet n’est pas achevé, plusieurs adeptes s’y rassemblent déjà pour taquiner le poisson!

Le dessin d’architecture du futur quai rappelle le style du Quai des cageux sur la promenade Samuel-De Champlain.

Parc des Chutes-de-la-Chaudière 

Depuis qu’elle a hérité de cette ancienne halte routière du ministère des Transports, la Ville de Lévis a transformé ce site en véritable joyau récréotouristique. Le parc de 85 hectares couvre les deux rives de la rivière, qui sont reliées par une passerelle suspendue. Hautes de 35 mètres, les chutes offrent également un spectacle saisissant.

Le projet de la Trame verte et bleue métropolitaine a contribué à l’aménagement du secteur situé dans le quartier Saint-Nicolas. Ce dernier a permis l’ajout d’une passerelle, d’une piste multifonctionnelle et d’un parcours d’entrainement extérieur, en plus d’aménager l’entrée du secteur ouest. Cet endroit est également reconnu pour être un lieu prisé pour la pêche.

Dans le futur, il est envisagé de mettre en valeur la portion nord du parc et celle se trouvant au nord de l’autoroute Jean-Lesage, se poursuivant jusqu’au fleuve Saint-Laurent. Le projet consisterait à développer le récréotourisme dans une petite portion du parc.

Le parcours d’entrainement permet d’effectuer des exercices de gymnastique.

 À PROPOS DE CETTE SÉRIE

En mars 2013, le gouvernement du Québec et la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) signaient le protocole d’entente pour la réalisation de la première phase de la Trame verte et bleue métropolitaine, visant à préserver et à mettre en valeur certains milieux naturels ainsi qu’à développer leur potentiel récréotouristique afin de contribuer à la qualité de vie des quelque 800 000 citoyens de la région. Sept ans plus tard, Le Soleil vous présente les 12 projets réalisés grâce à des investissements totalisant de près de 32 millions de dollars dans une série de quatre articles agrémentés de photos et de vidéos. 

Prochain rendez-vous: 29 août 2020.

Carte des 12 projets