Contenu commandité

Boomers et fiers de l'être!

Boomers et fiers de l'être!

Ils sont nés entre 1946 et 1960 et forment le plus grand groupe démographique en Amérique du Nord. Alors qu’ils arrivent à l’âge de la retraite, les baby-boomers québécois représentent toujours une clientèle de choix possédant un énorme pouvoir d’achat et plus de temps plus qu’il n’en faut à consacrer à leurs loisirs préférés. Condos de luxe, voyages, véhicules récréatifs, mode, articles de sport; ils ne veulent se priver de rien pour s’offrir la retraite dorée dont ils rêvaient depuis longtemps.

Projets résidentiels

 La Cité Verte: des maisons de ville où il fait bon vivre

Êtes-vous à la recherche d’une maison de ville à la fois écologique, confortable, moderne et à proximité des services ? La Cité Verte a assurément celle que vous recherchez. Mais ne tardez pas : les dernières unités sont actuellement disponibles.

Pas besoin de quitter la ville pour habiter dans un quartier écoresponsable. Au cœur de la Cité Verte– le premier écoquartier multirésidentiel de Québec –, 24 maisons de ville offrent un milieu de vie à la fois urbain, axé sur le développement durable et le bien-être.

«Le site exceptionnel et la mission de ce milieu de vie écoresponsable, situé dans le quartier Saint-Sacrement, en font un secteur unique et recherché», explique France Rodrigue, vice -présidente Immobilier chez SSQ Assurance, promoteur des maisons de ville de la Cité Verte.

Présentant un design architectural contemporain et une construction de qualité supérieure, chaque maison de ville pousse plus loin le concept de la valeur ajoutée. Aménagée sur trois niveaux, chacune d’elle possède une terrasse privée de 200 pieds carrés avec porte-fenêtre coulissante ainsi qu’un garage intérieur avec entrée privée. Ce sont plus de 2550 pieds carrés d’espace de vie qui sont offerts dans chaque unité.

Inspiration scandinave
À l’intérieur, l’aménagement respire le bien-être. Possédant trois chambres, une salle de bains et une salle d’eau, les maisons répondent aux besoins des couples ou des familles. Baignées par la lumière naturelle grâce à une large fenestration, les aires ouvertes sont fonctionnelles et épurées. 

Empruntant au style scandinave, des poutres en bois apparentes, qui font écho aux planchers, ajoutent éga-lement une ambiance chaleureuse où il fait bon vivre. Les lignes droites, voire géométriques, proposent des aménagements horizontaux qui créent une harmonie avec la céramique rectangulaire et les espaces de rangement. Dans la salle de bains, une grande douche vitrée aux lignes modernes saura également ravir les propriétaires. 

On y trouve également des comptoirs de cuisine en quartz, un système de chauffage à air pulsé, un échangeur d’air et plusieurs espaces de rangement dans chaque maison, en plus de la climatisation qui est offerte en option.  

Projets résidentiels

Le marché immobilier de Québec se porte bien

Au cours des dernières années, le marché immobilier a connu une poussée fulgurante partout au Québec de même qu’à l’échelle nationale. La région de Québec n’est pas en reste, affichant une bonne santé, même si certains secteurs semblaient s’essouffler tranquillement ou ont subi une période de recul. Qu’en est-il de cette tendance à court et long terme pour la région de Québec ?

Il n’y a pas une seule tendance, mais plusieurs courants qui caractérisent les différents segments du marché immobilier de Québec. Selon le Registre foncier du Québec*, le marché immobilier de la grande région métropolitaine de Québec a pris de la vigueur en 2017. Deux facteurs expliquent principalement la reprise de l’activité immobilière: la situation économique favorable et le taux de chômage relativement bas dans la région de Québec.

Des hausses par secteur
Contrairement à la région de Montréal, le nombre de ventes de maisons unifamiliales stagne à Québec (avec un peu plus de 5500 changements de propriétaires entre janvier et octobre 2017), mais l’agglomération de Québec a subi une légère hausse d’environ 2%.

L’année 2018 semble poursuivre le même chemin. Le mois dernier, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) publiait le palmarès 2017 du marché immobilier résidentiel du Québec**. Parmi les dix municipalités, villes ou arrondissements au Québec qui se sont particulièrement démarqués par les plus fortes croissances des ventes résidentielles, on y trouve l’arrondissement Sainte-Foy–Sillery au 9e rang, avec un total de 937 ventes, pour une hausse de 24%. À noter que l’arrondissement ne figurait pas dans ce palmarès l’année précédente. Il s’agit du seul secteur ou arrondissement de la région de Québec qui se classe parmi les plus fortes hausses.

Des variations pour les copropriétés 
Or, le marché des copropriétés est différent. La région de Québec a connu durant les cinq dernières années un repli du nombre de ventes de condos et des prix relativement stables ou en diminution. En contrepartie, la construction de nouvelles copropriétés et condos va bon train et continue de séduire les acheteurs. 

Bien que les taux d’acquisition varient d’un secteur à l’autre, globalement, la couronne nord a enregistré une hausse des ventes de condos depuis janvier. Selon les données de la FCIQ, on retient que l’arrondissement de Beauport a également connu une augmentation de 11% du prix médian de ses copropriétés dans la dernière année pour se situer à 180 000 $. La FCIQ prévoit que, pour l’ensemble de la région, le prix médian d’un condo restera au même niveau qu’en 2017, soit 189000$.

La tendance mixte en progression

La construction d’immeubles résidentiels poursuit sur sa lancée, surtout celle des copropriétés. Une tendance se dessine depuis plusieurs années, soit la copropriété mixte, qui juxtapose du résidentiel et du commercial dans le même immeuble. 

Les avantages d’opter pour de telles constructions sont nombreux, tant pour les promoteurs que pour les résidents qui ont accès à une multitude de services. Les habitants du quartier en profitent également. Épicerie, salon de coiffure, gym, restaurant, succursale de la SAQ, boulangerie, etc. : tout est à un pas de chez soi. On peut même y accéder parfois sans mettre le nez dehors ! 

  *Source: les données du Registre foncier du Québec ont été colligées par JLR Solutions foncières (JLR.ca) pour la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec.
**Source: FCIQ.

Projets résidentiels

Cinq bons plans pour accéder à la propriété

Comment accéder à la propriété ? Différents programmes sont offerts par les paliers gouvernementaux. Certaines municipalités offrent des congés de taxes foncières ou des prêts, tandis que le gouvernement fédéral propose différents programmes pour faire l’achat de sa première maison ou encore pour la construction d’une maison écologique. Voici cinq bons plans à considérer pour accéder plus facilement à la propriété.

Programme Accès famille de Québec
Afin d’attirer les familles et de nouveaux résidents, plusieurs villes et municipalités du Québec proposent un programme d’accès à la propriété, qui prend différentes formes. À Québec, c’est le programme Accès famille qui est en vigueur. Il vise à favoriser l’accession à la propriété des familles sur le territoire de la ville par l’entremise d’une aide financière (appelée crédit d’accession) équivalente à 5 % du prix d’acquisition. Pour être admissibles aux programmes, les familles (avec ou sans enfants et/ou monoparentales) doivent avoir un revenu brut maximal situé entre 100 000 $ et 110 000 $ (selon le nombre d’enfants) et faire l’achat d’une unifamiliale (individuelle, en rangée ou jumelée) ou d’une copropriété divise neuve dont le projet a été approuvé par le programme. Plus d’info: www.ville.quebec.qc.ca/apropos/programmes-subventions/habitation/acces_familles

Régime d’accession à la propriété (RAP)
Avez-vous pensé à « raper » ? Ce programme fédéral est assurément l’un des plus connus. Depuis plusieurs années, le gouvernement fédéral facilite l’accès à la propriété grâce au Régime d’accession à la propriété (RAP). Ce régime permet à chaque contribuable de retirer jusqu’à 25 000 $ de leur régime épargne-retraite (REER) pour acheter ou construire une propriété. N’oubliez pas : ce programme est toutefois assorti d’une obligation de remboursement, et ce, dès la deuxième année suivant le retrait de ses REER. 

Crédit d’impôt pour l’achat d’une première habitation (CIAPF)
Saviez-vous que le gouvernement fédéral offre également un crédit d’impôt pour l’achat d’une première habitation ? Le montant pour une habitation admissible est de 5000 $ et il est applicable pour les unifamiliales, les maisons en rangée, les semi détachées, les maisons mobiles, les condos, les appartements dans un duplex, un triplex, un quadruplex ou un immeuble. 

Programme Novoclimat 2.0
Vous prévoyez construire une maison écoénergétique? Bon choix. Non seulement vous réduirez les coûts de chauffage et d’entretien, mais vous pourriez aussi bénéficier du programme Novoclimat 2.0 du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, qui remet une aide financière de 2000 $ aux premiers propriétaires d’une maison certifiée, en plus d’une remise de 15 % sur les assurances. Informez-vous afin de trouver un constructeur accrédité par le programme : www4.gouv.qc.ca/ FR/Portail/Citoyens/Evenements/acheter-renover-maison/ Pages/programme-novoclimat.aspx

Maison Écolo
Dans le même souci de construire de façon écologique, le programme Maison Écolo de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) prévoit un remboursement de 15 % à 25 % de votre prime d’assurance prêt hypothécaire SCHL si votre habitation est construite selon les normes Novoclimat, LEED Canada, Energy Star, Built Green Canada ou R-2000. À noter qu’une maison écoénergétique qui n’a pas été construite selon ces normes, mais qui y répond, peut aussi être admissible au programme, après évaluation. Pour en savoir davantage, consultez le schl.ca/maisonecolo ou informez-vous auprès de votre conseiller en prêts hypothécaires.