Près de vous 3/5

Une carrière consacrée à former la relève

Pour l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), l’accès à des soins de santé de qualité au moment où le patient en a besoin constitue une priorité. Dans la poursuite de cet objectif, l’OIIQ mise sur une utilisation optimale de l’expertise infirmière où la compétence, l’autonomie et la collaboration professionnelles sont une source de motivation quotidienne.

Dès le début de sa carrière, Chantal Saint-Pierre s’est sentie investie d’une mission. Motivée par le désir d’humaniser les soins aux patients et constamment en quête d’excellence, elle choisit l’enseignement. Par sa contribution à la formation d’une relève de qualité, son nom est aujourd’hui associé à l’essor de la profession.

Chantal a indéniablement fait de la formation des infirmières et infirmiers sa vocation. «Très rapidement dans mon parcours, l’enseignement m’a interpellée. Je caressais le désir d’offrir aux patients les meilleurs soins possibles, de les centrer véritablement sur la personne, et les idées ne manquaient pas. Comme j’étais une “pressée”, je me suis dit que je préparerais une relève pour réaliser tous ces changements», raconte-t-elle.

La participation de Chantal Saint-Pierre à l’élaboration, la mise à jour et l’évaluation de nombreux programmes en sciences infirmières, une discipline qui s’est considérablement enrichie et complexifiée au Québec au cours des dernières décennies, est impressionnante. La professeure Saint-Pierre a exercé un leadership exceptionnel dans un domaine en pleine mutation, leadership qui a d’ailleurs été reconnu récemment.

En novembre, elle recevait ainsi un prix d’excellence en administration pédagogique de l’Université du Québec en Outaouais (UQO). L’Ordre régional des infirmières et infirmiers de l’Outaouais a aussi décerné à la gestionnaire un prix reconnaissance. Remis par l’Association canadienne des écoles de sciences infirmières, l’obtention du programme d’agrément par l’UQO a enfin contribué à valoir à Chantal le prix Wendy-McBride

Engagement et ténacité
Durant ses 27 années de carrière consacrées à l’UQO, la professeure titulaire a occupé de multiples fonctions telles que celles de directrice du Module des sciences de la santé, de directrice du Département des sciences infirmières et de directrice des programmes des cycles supérieurs. Pendant cette période, elle a notamment assumé la gestion de 18 programmes différents et assuré le développement de huit nouveaux programmes.


« Très rapidement dans mon parcours, l’enseignement m’a interpellée. Je caressais le désir d’offrir aux patients les meilleurs soins possibles, de les centrer véritablement sur la personne, et les idées ne manquaient pas. »
Chantal Saint-Pierre

Pour des pratiques avancées
Si elle a déjà été membre d’un comité d’experts pour la formation de la relève infirmière à l’OIIQ, Chantal a toujours milité en faveur d’une adéquation entre l’enseignement universitaire et les normes de l’Ordre. «Nous gardons une proximité et avons beaucoup travaillé ensemble; il est question ici d’étudiants qui représentent les futurs professionnels, de protection du public», exprime celle qui détient une maîtrise en sciences de l’éducation et un doctorat en sciences infirmières.

«À toutes les étapes de la vie des patients, les infirmières et infirmiers sont présents, termine-t-elle, animée par la passion. L’humanisation des soins est au cœur de mes valeurs et il me paraît en ce sens essentiel de demeurer centré sur la personne, l’expérience de recevoir un diagnostic, l’expérience de santé, son expérience de vie. Accompagner, c’est être à l’écoute et offrir une approche individualisée. J’accorde donc énormément d’importance au développement du sentiment de compétence chez celles et ceux qui incarnent la profession.»

Pour suivre cette série :
19 février: Véronique Brassard (Saguenay–Lac-Saint-Jean)
26 février: Judith Boucher (Sherbrooke)
5 mars: Chantal Saint-Pierre (Outaouais)
12 mars: Suzie Côté (Drummondville)
19 mars: Marie-Élène Coulombe (Sherbrooke)