Journée maritime québécoise

Chantier Davie, l’unique mégachantier naval au Canada

Depuis sa réouverture en 2012, le chantier Davie a maintenu son nombre d’emplois directs entre 1300 et 1600 et a créé autant d’emplois indirects. L’entreprise a réalisé six contrats pour le gouvernement fédéral dans les temps et en respectant le budget, incluant la rénovation des plus grands brise-glaces de la Garde côtière canadienne et la construction du plus grand navire militaire du pays.

Élue chantier naval nord-américain de l’année 2015 que l’entreprise a procédé avec grande fierté la ­semaine dernière au lancement du plus grand navire militaire à être livré par un chantier naval canadien. La mise en service de tous les systèmes à bord a ­commencé en septembre. Le 16 novembre 2017, le ­navire sera soumis aux essais en mer en vue d’atteindre la capacité opérationnelle totale. 

La qualité de la construction et la conception ­moderne de ce navire, muni des systèmes navals canadiens les plus récents, témoignent non seulement de l’expérience, de l’infrastructure et de l’expertise hors pair de Davie, mais également de l’incroyable contribution de centaines de fournisseurs canadiens. Plus de 900 entreprises canadiennes ont participé à sa construction, notamment en fournissant des équipements militaires spécifiques essentiels comme le système tactique et de navigation intégré (INTS), le système de ravitaillement en mer (REM) conforme aux normes de l’OTAN, ainsi que le système naval de contrôle intégré de plateforme. Plus de 5000 tonnes d’acier ont été travaillées et tous les travaux d’acier principaux ont été achevés en 51 semaines. Les systèmes de tuyauterie et d’électricité ont été complétés avec une efficacité record.

Comme principal et plus grand navire conçu pour l’aide humanitaire et le secours en cas de catastrophe, il peut fournir de la nourriture, de l’eau, des véhicules, des purificateurs et des génératrices par mer et par air. Il peut produire assez d’eau pour 39 000 ­personnes par jour et fournir de l’électricité sur terre. L’Astérix est muni d’un grand hôpital, d’une salle d’observation, d’installations de dentisterie, de dortoirs conçus pour l’aide humanitaire, d’aires de traitement des réfugiés et d’installations dédiées aux ONG.

James Davies, président de Chantier Davie Canada Inc., a affirmé : « La livraison de ce navire montre clairement qu’il existe un chantier naval canadien ayant la capacité de fournir des plateformes navales complexes en respectant les délais et le budget, et ce, à un coût concurrentiel à l’échelle internationale. Sachant que la Marine royale canadienne avait besoin de ce navire de façon urgente, nos 1400 employés ont travaillé jour et nuit pour qu’il soit livré rapidement tout en répondant aux exigences de qualité lui permettant de servir le Canada fièrement pendant des décennies. Le succès de cette conception multifonctionnelle, rendant le navire apte autant à des opérations de combat qu’à des opérations humanitaires, a suscité l’intérêt des marines du monde entier. »

Spencer Fraser, chef de la direction de Federal Fleet Services Inc., a ajouté : « Les membres de notre ­équipage canadien sont tous à bord, prêts à débuter les opérations aux côtés des marins de la Marine royale canadienne. Nous nous préparons pour ce ­moment depuis deux ans et, très prochainement, nous serons prêts à soutenir les Forces canadiennes lors de tout théâtre d’opérations, partout dans le monde et au pied levé. »

Avec l’Astérix, le Chantier Davie a encore une fois fait ses preuves tant dans la communauté qu’à l’international. Les travailleurs sont prêts à relever les défis et tel que mentionné par M. Jean Rioux, député, secrétaire parlementaire lors de l’inauguration officielle du navire le 20 juillet dernier : « On a eu l’Asterix, j’espère qu’on aura aussi l’Obélix, pour avoir l’histoire complète! »