Journée maritime québécoise

17e journée maritime québécoise : expédier autrement et efficacement

Le fleuve Saint-Laurent est la colonne vertébrale du Québec. Depuis la nuit des temps, c’est autour de ces eaux que s’est concentrée l’activité humaine dans la vallée du Saint-Laurent. Aujourd’hui encore, le fleuve est une artère vitale pour l’économie québécoise. Le 24 octobre 2017, la 17e Journée maritime québécoise qui a pour thème « Expédier autrement et efficacement » veut mettre en valeur cette richesse québécoise.

Depuis une quinzaine d’années, le quatrième­ mardi du mois d’octobre est l’occasion pour la communauté maritime de rencontrer les ministres et députés de l’Assemblée nationale afin d’évoquer les différents dossiers touchant ce secteur d’activité. Cette journée organisée conjointement par la Société de développement économique du Saint-Laurent (Sodes) et Armateurs du Saint-Laurent est officiellement reconnue par un décret du gouvernement datant de 2002.

Une nouvelle voie

Cette année, le transport maritime est tout particulièrement mis en évidence lors de cette journée maritime québécoise. Le gouvernement du Québec a fait de la lutte contre les changements climatiques une de ses priorités. Il prône également l’instauration d’une transition énergétique. Il est donc primordial de revoir les manières de penser les transports et leur logistique.

En tant que mode doté de la meilleure performance écoénergétique, le transport maritime est un partenaire de choix dans l’atteinte de ces objectifs. Cette journée est l’occasion de réfléchir ensemble sur les façons de faire et les divers moyens à mettre en œuvre pour bâtir un système de transport efficace, novateur et durable.

Ainsi, « Expédier autrement et efficacement », le thème de cette 17e Journée maritime québécoise prend tout son sens. Les transports par voie maritime doivent être mieux connus et encouragés. Ils offrent des avantages économiques importants tout en ménageant notre environnement. La voie du Saint-Laurent n’est pas nouvelle, mais elle doit devenir un incontournable pour transporter des marchandises efficacement.

Presque tout voyage sur l’eau

Que ce soit comme produits finis ou à divers stades de fabrication ou encore sous forme de matières premières, presque tous les biens que nous utilisons quotidiennement ont fait un voyage en bateau. Les grandes voies commerciales sillonnent le monde et le Saint-Laurent est un maillon important de cette chaîne.

Le corridor de commerce Saint-Laurent–Grands Lacs, long de 3700 kilomètres, est la porte d’entrée vers le cœur de l’Amérique du Nord. C’est un atout important pour le développement économique du Québec. Un réseau de 20 ports et terminaux desservent l’ensemble du territoire et permettent une gestion efficace des transports maritimes.

Vrac liquide ou sec, conteneurs et bien d’autres marchandises dites générales, comme de la machi­nerie, des pièces métalliques et divers équipements, voyagent tous les jours sur le fleuve. Les trois quarts de ces transports sont des marchandises internationales et contribuent à la bonne marche de l’économie du Québec.

Ce monde encore trop mal connu mérite d’être mis en lumière. Chaque jour des femmes et des hommes ne ménagent pas leur peine afin que tout se passe en sécurité sur cette voie irremplaçable. La Journée maritime québécoise est aussi l’occasion de les remercier.