Illustration : Alain Reno, photo : Martine Doyon

SILQ : du 11 au 15 avril 2018

Invitée d'honneur du vendredi 13 avril

Andrée A. Michaud ­construit depuis une trentaine d’années une œuvre romanesque ­ancrée dans la culture nord-américaine. S’inspirant principalement des forêts du Québec, des territoires frontaliers et des paysages qui ont marqué son imaginaire, elle crée des univers chargés de mystère où l’empreinte du drame, passé ou à venir, colore l’atmosphère des lieux. Désireuse d’entraîner ses lecteurs hors des sentiers battus, elle conjugue la force de l’écriture à la puissance d’une nature aussi grandiose que sauvage.

Deux fois récipiendaire du Prix du Gouverneur général du Canada (Le ravissement, 2001, et Bondrée, 2014), Andrée A. Michaud a obtenu le prix Ringuet de l’Académie des lettres du Québec pour Mirror Lake, qui a aussi été adapté au cinéma. De ce côté-ci de l’Atlantique, Bondrée s’est également mérité le prix Saint-Pacôme du roman policier, le prix Athur-Ellis 2015 du meilleur roman policier en langue française et le prix du Conseil des arts et des lettres du Québec 2015, œuvre de l’année en Estrie. En France, il a remporté le Prix des lecteurs Quais du polar / 20 minutes 2017 ainsi que le prix Rivages des libraires 2017, décernée par un jury formé de 97 libraires de France, de Belgique et de Suisse. Son dernier roman, Routes secondaires (Québec Amérique), est paru en 2017. Reconnue aussi bien en Angleterre qu’en France et au Canada anglais, son œuvre sera bientôt traduite en allemand et en espagnol.

Auteure de onze romans ayant tous suscité les éloges de la critique et des lecteurs avides de sensations fortes, Andrée A. Michaud a par ailleurs publié un recueil en prose poétique, écrit des textes pour le théâtre d’avant-garde et collaboré à plusieurs collectifs et revues littéraires ou artistiques. Elle vit à la campagne, où elle trouve ses sources d’inspiration.