Salon carrière formation 2019

Commission de la construction du Québec: un emploi dans la construction, y avez-vous pensé?

L’industrie de la construction est une composante majeure de l’économie québécoise. Elle emploi d’ailleurs un travailleur sur vingt au Québec offre de magnifiques perspectives d’emploi et des choix de carrières très intéressants. En 2018, le nombre de travailleurs a atteint un sommet avec plus de 165 000 personnes qui ont œuvré sur les chantiers du Québec, générant 163 millions d’heures travaillées. Ce niveau d’activité demeurera élevé ces prochaines années. C’est la Commission de la construction du Québec (CCQ) qui régit une grande partie de cette industrie.

Des métiers passionnants et bien payés!

L’industrie de la construction est très présente et essentielle dans nos vies. Il suffit de regarder autour de nous pour s’en convaincre. Que ce soit une résidence familiale, un hôpital, une école ou une tour de bureaux, ils ont tous été réalisés par des travailleurs et des entrepreneurs en construction.

Plus de 10 000 nouveaux travailleurs de la construction doivent être recrutés chaque année. Un nombre qui est appelé à augmenter ces prochaines années.

Les chantiers permettent aux travailleurs de bien gagner leur vie. Le salaire horaire minimum avoisine 18$ pour un apprenti et grimpe jusqu’à 45$ pour un compagnon. L’industrie offre aussi une couverture d’assurance étendue et un régime de retraite avantageux.

De nombreux métiers offrent d’excellentes perspectives professionnelles, notamment les couvreurs, carreleurs, frigoristes, poseurs de revêtements souples, monteurs-mécaniciens (vitriers), mécaniciens d’ascenseur, poseurs de systèmes intérieurs, mécaniciens en protection incendie ou encore plâtriers.

Une formation valorisante

La CCQ a sous sa responsabilité l’activité de la construction assujettie à la Loi R-20 qui régit les relations de travail et qui encadre environ 60% des travaux effectués au Québec. Pour effectuer ces travaux, il faut obligatoirement détenir un certificat de compétence dans l’un des 25 métiers et de la trentaine d’occupations dépendants de cette législation.

L’industrie de la construction priorise l’accès à ces certificats par la diplomation dans des programmes de formation professionnelle reconnus. En plus, elle offre près de 550 activités de perfectionnement à ses travailleurs pour enrichir leurs connaissances et développer leurs compétences tout au long de leur carrière.

La construction, un monde ouvert à tous

«Travailler sur un chantier, ce n’est pas qu’une question de muscles, mais de compétence. Aussi, qu’on soit homme ou femme, on aura toujours besoin d’aide d’un collègue de temps en temps. La construction, c’est un travail d’équipe.»

Cette affirmation déconstruit le mythe à l’effet que les femmes ne sont pas assez fortes pour travailler dans la construction. Bien d’autres préjugés freinent la mixité dans le monde de la construction, mais heureusement, les mentalités et les chantiers évoluent.

D’ailleurs, la présence des femmes sur les chantiers du Québec est en constante hausse ces dernières années. De plus en plus d’entreprises les embauchent. 

Que des métiers passionnants qui vous attendent! Venez les découvrir au Pavillon de la construction de la CCQ au Salon Carrière Formation de Québec.

www.ccq.org/metiers