Projets résidentiels

Votre première maison ne sera pas peut-être pas la dernière

L'accession à la propriété est un objectif pour la plupart d'entre nous, et la génération Y semble être la plus optimiste à cet égard. Selon un sondage RBC, deux milléniaux sur cinq disent vouloir acheter une maison dans les deux prochaines années. Cependant, en raison du coût de la propriété immobilière et d'autres facteurs comme les changements apportés à la réglementation, il peut être plus difficile d'épargner pour une mise de fonds et, souvent, le rêve d'accession à la propriété semble hors d'atteinte.

Mais les acheteurs d'une première maison ne tiennent pas toujours compte de toutes les options. Si vous faites preuve de souplesse et acceptez de faire des compromis, vous avez peut-être une chance d'accéder à la propriété. Envisagez ce qui suit:

Commencez par une maison peu coûteuse, même si elle ne correspond pas vraiment à ce que vous souhaitez à long terme. De nos jours, peu de gens passent 50 ans dans la même maison. Songez à votre mode de vie pour les cinq à dix prochaines années et prenez une décision en conséquence. La maison de vos rêves dans le quartier idéal vous appartiendra peut-être un jour, mais pas tout de suite.

Prenez un locataire. Auriez-vous les moyens d'acheter la maison convoitée si vous en louiez une partie ? De nombreux propriétaires créent un appartement au sous-sol ou offrent une chambre en location pour réduire leurs versements hypothécaires.

Envisagez la copropriété. Un excellent moyen d'accéder à la propriété est de faire l'achat avec des amis ou des membres de la famille. Parlez des options avec votre conseiller en prêts hypothécaires et assurez-vous d'établir une entente contractuelle solide qui permettra d'éviter ou d'arbitrer toute mésentente éventuelle au moment de la vente de la propriété, d'une renégociation des modalités ou d'un rachat entre copropriétaires.

Soyez réaliste. Ne vous attendez pas à la perfection. Chaque maison a ses problèmes, et vous devrez peut-être faire des compromis ou déterminer ce que vous pouvez tolérer ou non. Distinguez les caractéristiques permanentes des problèmes esthétiques qui se règlent facilement. Établissez vos priorités, mais soyez réaliste et souple.

Faites preuve de patience. Aménagez votre maison lentement et résistez à la tentation de la meubler au complet dès que vous emménagez. Mettez votre créativité à profit en acquérant des meubles usagés plus abordables, mais tout de même élégants, ou encore des articles qui ne dureront peut-être pas aussi longtemps, mais qui vous feront économiser à court terme. (EN)