Contenu commandité

PORT DE QUÉBEC

Un terminal de conteneurs en eau profonde: au cœur d’un réseau international

Le projet Beauport 2020 contribuera à faire rayonner Québec au niveau international. La construction d’un terminal de conteneurs en eau profonde s’inscrit dans la volonté du Port de Québec de rester branché avec le monde en poursuivant sa riche histoire commerciale. La constante augmentation de la capacité de transport des navires amène des changements dans les routes et la logistique des transports maritimes. Québec possède tous les atouts pour devenir, dans ce type d’activité, une plaque tournante incontournable pour les marchés des Grands Lacs comme il l’est actuellement pour les vracs.

«Le projet de terminal de conteneurs du Port de Québec nécessitera un investissement de 400 millions de dollars, soit 250 millions de dollars pour les nouveaux quais et arrières-quais dans la baie de Beauport et 150 millions pour les équipements reliés aux opérations de manutention et d’entreposage des conteneurs. Une fois en opération, Beauport 2020 engendrera des retombées économiques de 261 millions de dollars et créera 2700 emplois directs et indirects à l’échelle du Québec selon le cabinet KPMG», explique Mario Girard.

Le président-directeur général du Port de Québec est convaincu que les entreprises québécoises bénéficieront aussi de ces nouvelles infrastructures. Si elles vont augmenter la compétitivité du Port de Québec comme plaque tournante pour les marchés de l’Ontario et du Midwest américain, elles vont également améliorer les conditions d’importation et d’exportation des matières et des marchandises des entreprises québécoises, notamment celles situées dans l’Est du Québec.

Port de Québec

Terminal de conteneurs en eau profonde: se préparer aux nouvelles réalités

Dernier port en eau profonde en remontant le Saint-Laurent, le port de Québec a une longue histoire. Port de vrac et de transbordement, il joue un rôle clé sur la route entre l’océan Atlantique et les Grands Lacs depuis des décennies. Avec l’ouverture du nouveau canal de Panama, une nouvelle génération de navires plus grands s’impose rapidement sur les routes commerciales maritimes. Le Saint-Laurent doit s’adapter à cette nouvelle réalité et le port de Québec a les atouts pour offrir une réponse efficace avec son projet de terminal de conteneurs.

«Notre projet de terminal de conteneurs est un projet structurant qui va nous permettre de consolider la compétitivité du Saint-Laurent face aux ports américains. Cet agrandissement s’inscrit parfaitement dans notre mission d’interface entre les routes de l’Atlantique et les marchés de l’Ontario et du Midwest américain», explique Mario Girard, président-directeur général du Port de Québec, qui est convaincu que Québec a des atouts à jouer dans la nouvelle donne du commerce maritime nord-américain. 

Le port de Québec fait aujourd’hui partie du top 5 des ports canadiens. Il est le lieu de transbordement de 27 millions de tonnes en moyenne chaque année. En contact avec 300 ports situés dans 60 pays, il est au cœur de plusieurs chaînes logistiques internationales, notamment avec le minerai de fer, le nickel ou les céréales.