Jean M. Gagné, président et chef de la direction de l’Institut Mallet

Philanthropie

La culture philanthropique au cœur de la ville

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Plus de 80% de la population réside dans les villes. Si certains problèmes y sont concentrés, la créativité, les inno­vations et la diversité des solutions le sont également. Sous le thème La culture philanthropique au cœur de la ville, le troisième sommet organisé par l’Institut Mallet se déploie les 14 et 15 novembre à Montréal.

Axé sur des pratiques concrètes et innovantes en philanthropie, de même que sur les enjeux et défis qui se posent dans le domaine, ce rendez-vous ouvert à tous sera l’occasion d’aborder différents sujets. Comment l’action philanthro­pique se développe-t-elle en ville? Quels sont les facteurs qui l’entravent ou la favorisent? Quels sont ses impacts sur le tissu urbain? Quelles nouvelles alliances se nouent? Quelles innovations en découlent? Telles sont les questions qui animeront le Sommet 2017.       

« Que ce soit au Québec, au Canada ou à l’étranger, les villes possèdent une dimension intéressante à l’échelle d’un territoire pour comprendre l’écosystème philanthropique. Il est plus facile d’y identifier les donateurs, les fondations, les organismes, les bénéficiaires ainsi que leurs ­actions et leurs liens. La culture philanthropique est d’ailleurs appelée à devenir de plus en plus dynamique dans les villes au cours des prochaines décennies », insiste le président et chef de la direction de l’Institut Mallet, Jean M. Gagné. 

Le président soutient, en outre, que la philanthropie est l’affaire de tout le monde. Il précise que ni les États, ni les entreprises ne peuvent trouver seuls les solutions aux besoins rencontrés. À cet égard, les initiatives de la société civile et la collaboration du secteur philanthropique sont ­essentiels. Alors que la première journée du Sommet sera con­­­sa­crée à la ville comme lieu ­d’expres­sion de la culture ­philan­thropique, la seconde ­explorera notamment le thème de la qualité de vie en zone urbaine par secteur d’activité. 

Des conférenciers de renom

« Parmi les conférenciers invités figurent entre autres M. Pierre Lassonde, président du conseil d’administration du Conseil des arts du Canada et président sortant du conseil d’administration du Musée national des beaux-arts du Québec, de même que Claude Chagnon, vice-président du conseil et chef de la direction de la Fondation Lucie et André Chagnon, annonce M. Gagné. Nous comptons aussi sur la présence de Colette Roy Laroche, ex-mairesse de Lac-Mégantic,
de Centraide et de plusieurs chercheurs. »

Unique au Québec, l’Institut Mallet a vu le jour en 2011 et constitue une création contemporaine née de l’initiative des Sœurs de la Charité de Québec, de l’Université Laval et de la Ville de Québec. L’Institut répond à un besoin en poursuivant sa mission d’agir comme un incubateur d’idées dans un environnement de solidarité, d’indépendance de pensée et de partage du savoir. Pour ce faire, il veut réunir et rapprocher tous les agents du système philanthropique dans une approche axée sur le dialogue.