Dominique Fils-Aimé et Anna Calvi

PALAIS MONTCALM

Dominique Fils-Aimé et Anna Calvi: l’écho d’une révolution au Palais Montcalm

Le Palais Montcalm ne se gêne plus pour abattre les derniers préjugés à son endroit: classique, jazz, rock, hip-hop… tous les amateurs de musique y ont leur place. Ces prochaines semaines, des artistes d’ici et d’ailleurs, tous soigneusement sélectionnés, feront vibrer celles et ceux qui mettront les pieds dans l’une des deux salles de la Maison de la musique.

Jazz soul
Une pluie d’honneurs pour Dominique Fils-Aimé

Dominique Fils-Aimé ne cesse de cumuler les honneurs. En plus d’avoir figuré sur la courte liste des prestigieux prix Polaris, remporté le Félix de l’album jazz de l’année et avoir été sacrée Révélation jazz de Radio-Canada en 2019, la voici maintenant en nomination au prochain Gala des prix JUNO. Elle s’arrêtera avec sa troupe à la salle Raoul-Jobin le 29 février.

La talentueuse auteure-compositrice-interprète puise son inspiration chez les icônes de la musique soul des années 1940 à 1960 telles que Billie Holiday, Etta James et Nina Simone. Revisitant l’histoire des Noirs dans le cadre d’une trilogie aux accents révolutionnaires, la Montréalaise évolue du blues dense de son premier album (Nameless, 2018) à un jazz libérateur (Stay Tuned!, 2019), pour nous surprendre au courant des prochains mois avec un dernier opus aux sonorités funk, soul et disco.

Indie rock
Anna Calvi : du Palais Montcalm à Coachella

Anna Calvi a récemment annoncé la parution de son projet Hunted, ainsi qu’un premier extrait. Il s’agit de son album Hunter, revu de manière épurée en compagnie de différentes personnalités, dont Courtney Barnett, Charlotte Gainsbourg et Joe Talbot (IDLES).

La Britannique amorcera sa tournée américaine à Québec – seule date dans la belle province cette année – pour ensuite sillonner le Canada anglais et les États-Unis. L’occasion est donc belle pour la voir de visu – elle est aussi reconnue pour ses performances électrisantes – ou pour la découvrir. Amateurs de Nick Cave, PJ Harvey, Portishead, Patti Smith, de guitares, de voix puissantes et d’indie rock, c’est un rendez-vous incontournable le 30 mars à la salle Raoul-Jobin.

Musique du monde
Les territoires musicaux inédits du Jerez Le Cam Quartet

Originaire de Buenos Aires, le compositeur et pianiste Gerardo Jerez Le Cam a rapidement découvert les sonorités de l’Europe de l’Est à son arrivée en France au tournant des années 1990. Il explore depuis des territoires musicaux inédits en intégrant musique classique, jazz, musique tsigane et musique traditionnelle africaine à un indomptable et envoûtant tango.

Son 7e album, Reflejos Migrantes (2016), s’avère une formidable proposition sous forme de quartet, où les notes balancent l’auditeur dans une course folle, de l’Argentine à Paris, en passant par les forêts lointaines où dansent les vieilles légendes. À attraper à la salle D’Youville du Palais Montcalm le 4 mars.

Jazz
François Richard, un surprenant flûtiste jazz

Entouré des solides musiciens Guillaume Martineau, Rémi-Jean Leblanc et Martin Auguste, le flûtiste François Richard redonne à son instrument la place qui lui est due dans l’univers jazz. Avec son troisième album, Libération (2018), Richard offre divers paysages sonores – des compositions originales – alliant rythmes latins, funk, swing et quelques touches modernes. En concert à la salle D’Youville du Palais Montcalm le 22 février.

Également au calendrier du Palais Montcalm – Maison de la musique ces prochaines semaines : Danse Lhasa Danse (27 février, complet), Rafael Zaldivar (7 mars), Yannick Rieu (13 mars), Dweezil Zappa (20 mars) et plusieurs autres.

Programmation et billets au palaismontcalm.ca