L’embâcle des sans-soucis
L’embâcle des sans-soucis

Carrefour international de théâtre

Où tu vas quand tu dors en marchant...? Un parcours différent, mais toujours aussi envoûtant

La Vitrine
Contenu commandité
Même si le spectacle a été adapté et transformé, la magie opère toujours. Proposé au public depuis jeudi, le grand parcours déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant...? charme toujours les spectateurs.

Réalisée sous la coordination artistique d’Alexandre Fecteau, cette nouvelle version vient tout juste de s’installer aux abords de la rivière Saint-Charles. Afin d’assurer un meilleur accès aux sites extérieurs et de faciliter le respect des mesures sanitaires, les cinq sites sont plus dispersés qu’à l’habitude, allant du pont Marie-de-l’Incarnation jusqu’au parc de l’Espace 400e. Une boucle de 5km qui se fait très bien à vélo, lors d’une balade à pied ou en plusieurs visites lors de votre passage dans les quartiers concernés, suggère le metteur en scène.

«Le public était en jachère depuis un an et ça fait extrêmement plaisir de lui offrir à nouveau ce rendez-vous artistique tant attendu», indique le coordonnateur qui, avec son équipe, a planché sur différents scénarios au fil des mois, afin de présenter un spectacle grandiose et porteur de sens, et ce, malgré les contraintes. 

Un défi d’adaptation

L’une des principales différences est l’absence d’interprètes en chair et en os sur les sites. Or, parce qu’Où tu vas…? est d’abord et avant tout une œuvre d’art vivant, il fallait trouver les moyens d’y intégrer les artistes qui occupent habituellement le devant de la scène. «Vous ne pourrez peut-être pas les voir directement à l’œuvre comme par le passé, mais sachez que, grâce aux nouvelles technologies, nous aurons atteint notre objectif de faire travailler un maximum d’interprètes, d’artisans et de créateurs malgré les défis et les contraintes», soutient Dominique Violette, directrice générale du Carrefour international de théâtre.

Et de nouvelles possibilités 

Bien que le parcours reprenne les propositions artistiques de 2019 (l’édition 2020 avait été annulée), la nouvelle mouture comprend plusieurs nouveautés. «En fait, presque tout est différent, surtout dans la forme et la présentation», de lancer le coordonnateur. À commencer par les jours et les heures d’ouverture qui ont été prolongées, afin de permettre d’accueillir un plus grand nombre de visiteurs.  

Pour la première fois, le spectacle est présenté de jour, plutôt qu’à la noirceur, du mercredi au dimanche, entre 13h et 17h. «Nous le présentons aussi sur une plus longue période. Ce choix permet à plus de gens de venir nous voir, et sûrement à plus de jeunes familles», indique Alexandre Fecteau, qui se dit heureux de voir les enfants affluer vers les installations et poser un regard différent sur ces formes d’art. 

Des ajouts interactifs

Dans le cadre de cette édition spéciale, le public est invité à interagir différemment avec chacun des univers multidimensionnels du parcours. 

Ainsi, chaque station immersive offre de multiples surprises aux visiteurs, certaines nécessitant parfois l’utilisation d’un appareil mobile. Ayez votre téléphone en main et surveillez les codes QR. Cette technologie ne vous est pas familière? La foire aux questions du carrefourtheatre.qc.ca est là pour répondre à toutes vos questions. 

Vous voulez y aller?

Où tu vas quand tu dors en marchant…? est une production du Carrefour international de théâtre, présentée par la Ville de Québec et accessible à tous gratuitement. À voir jusqu’au 25 juillet, du mercredi au dimanche, entre 13h et 21h.


5 TABLEAUX À (RE)DÉCOUVRIR :

1 – TERRE PROMISE: Maryse Lapierre et Maxime Beauregard-Martin

Vieux-Limoilou | Sous le viaduc de l’autoroute Dufferin-Montmorency, près du parc d’Iberville

Le campement insolite de Terre promise est maintenant installé sous des piliers d’autoroute, un non-lieu inhospitalier qui se métamorphose en une oasis de couleurs et de liberté pour les personnages marginaux qui l’habitent. 

2– L’ANSE-À-VAILLANT: Les Incomplètes

Vieux-Port de Québec | Au parc de l’Espace 400e

Évoquant ici la dévitalisation dont furent victimes de nombreuses communautés à travers le Québec, la compagnie Les Incomplètes
met en scène un village de pêche déserté. Un hommage à la résilience des communautés et à la puissance de la mer.

3– JEUX D'ÉCHELLES: Vano Hotton

Saint-Roch | Près de la passerelle des Trois-Sœurs, puis au Grand Marché de Québec (8 juillet)

Le scénographe Vano Hotton est un habitué du parcours. Jouant avec la notion d’échelle, il propose au public une excursion à la fois poétique et décalée à travers une dizaine d’icônes architecturales emblématiques de la ville de Québec.

4– L’EMBÂCLE DES SANS-SOUCIS: Martin Bureau

Saint-Roch | Rivière Saint-Charles, sous l’autoroute Laurentienne -(visible jusqu’au 4 juillet)

L’artiste multidisciplinaire Martin Bureau pose un regard critique sur notre insouciance collective de consommateurs boulimiques face aux enjeux environnementaux. Pendant que la planète flambe, la fête continue.

5– DU VIVANT FRAGILE: Karine Ledoyen et Ludovic Fouquet

Saint-Sauveur | À la placette de la Rivière-Sans-Bruit, près du pont Marie-de-l’Incarnation

Ce nouveau tableau inédit est au croisement de plusieurs disciplines. Le public part à la découverte des ruines partiellement enfouies d’une société futuriste, comme autant de capsules temporelles nous étant destinées. Un tableau à méditer au fil de son exploration.

Jusqu’au Grand Marché de Québec

À partir du 8 juillet, plusieurs des œuvres du tableau Jeux d’échelles du scénographe Vano Hotton prendront la direction du Grand Marché de Québec où elles pourront être admirées jusqu’au 12 septembre. Cette première collaboration entre le Carrefour international de théâtre et Le Grand Marché vise à faire profiter de cet événement artistique exclusif à Québec à un maximum de visiteurs. Ouvrez l’œil lorsque vous irez faire vos emplettes gourmandes cet été!

www.carrefourtheatre.qc.ca