Fabien Gabel

Orchestre symphonique de Québec

Oser pour mieux impressionner

Cet automne, l’Orchestre symphonique de Québec ose et nous convoque à un événement marquant avec la grande Marie-Nicole Lemieux. Si la saison est à l’image de ce programme, l’Orchestre symphonique de Québec promet des moments musicaux inoubliables avec des artistes de renommée internationale.

La contralto Marie-Nicole Lemieux et le ténor canadien Michael Schade briseront les standards en interprétant Le Chant de la Terre le 27 septembre sous la direction de Fabien Gabel. «J’ai longtemps hésité à aborder Mahler, soit par pudeur, soit par crainte de ne pas saisir l’architecture de ses monumentales symphonies. Mais, parfois, les échanges avec les artistes peuvent être déterminants et je serai à jamais reconnaissant envers Marie-Nicole Lemieux de m’avoir vivement incité à diriger Mahler», explique le directeur musical, Fabien Gabel. 

Marie-Nicole Lemieux et Michael Schade

« Rencontre entre une grande dame d’ici et une partition mythique et magique de ­l’histoire de la musique. »
Christophe Huss, Le Devoir.

Une semaine plus tôt soit les 19 et 20 septembre, aura lieu le concert d’ouverture de cette 116e saison qui permettra enfin d’entendre la pianiste Lise de la Salle dans le Troisième Concerto de Rachmaninov aux côtés de Fabien Gabel. Ce Troisième concerto était en effet au programme de la saison 2015-2016 mais, retardée par une terrible tempête de neige, Lise de la Salle avait été forcée de modifier son programme à la dernière minute. Ces retrouvailles avec l’Orchestre symphonique de Québec et ce concerto mythique s’annoncent donc teintées d’une effervescence palpable tant pour la jeune soliste que pour le public!

Lise de la Salle

L’Orchestre symphonique de Québec se démarque par une grande diversité de projets. Ainsi, pour la première fois, les acrobates de la compagnie de cirque FLIP Fabrique se joindront à l’Orchestre sous la direction de Fabien Gabel. Le soir de l’Halloween fera donc place à un programme dédié aux contes et comprenant Petrouchka de Stravinski. Qualifiée de «symphonie carnavalesque», la pièce enchaîne les ritournelles de manèges et de grelots de troïka et se prêtera particulièrement bien aux prouesses acrobatiques. Les 22 et 23 novembre, la nouvelle mouture de la Symphonie du jeu vidéo permettra d’entendre et de reconnaître la musique de plus d’une trentaine de jeux vidéo développés ici dans un concert avec un volet interactif où certains auront la chance de jouer en temps réel sur la musique de l’Orchestre.

FLIP Fabrique

«Tout au long de la saison, j’ai ­souhaité inviter des chefs et des solistes avec qui j’aime profondément travailler. En octobre, je cède la baguette à mon ami Enrique Mazzola qui recevra son complice, le pianiste Cédric Tiberghien, pour offrir le Troisième Concerto pour piano de Beethoven. En novembre, le chef Jean-Marie Zeitouni et la pianiste Nareh Arghamanyan proposent un programme qui échappe à la routine et mettra de l’avant cinq œuvres sur le thème du folklore hongrois», soutient Fabien Gabel. 

Tous les détails sur osq.org

Nareh Arghamanyan