Musée maritime du Québec

Partons la mer est belle!

Avantageusement situé au bord du fleuve, le Musée maritime du Québec (MMQ) permet de vivre des ­expériences uniques à travers des évènements qui ont marqué notre histoire maritime. «L’institution est le gardien de plus de 14 000 artéfacts: cartes, livres et documents anciens», note fièrement la directrice ­générale, Sophie Limoges. Ces témoins culturels ­constituent l’une des plus riches collections en ­patrimoine maritime au Canada.

Dès l’entrée, les trois bateaux-musées à l’extérieur s’imposent à travers la verrière. Retenez vos ardeurs et ­imprégnez-vous d’abord de l’environnement et de la vie de nos valeureux marins. Découvrez en premier lieu l’homme d’exception qui a inspiré le MMQ grâce à l’exposition Les exploits historiques du célèbre Capitaine J.E. Bernier 1852-1934, et constatez son influence sur notre histoire maritime. Puis, l’exposition Racines de mer, aborde les relations au fleuve des habitants du littoral et des gens de mer. Elle présente des artéfacts des 19e et 20e siècles ainsi que des récits de vies et de naufrages, des chroniques de travailleurs de la mer et des souvenirs de navigateurs. 

Après un bon café allongé à l’espace restauration, direction la salle des maquettes pour une visite commentée où votre guide vous racontera les histoires derrière certains des 200 modèles réduits de bateaux.  

En 1845, le Britannique John Franklin quitte l’Angleterre pour explorer l’Arctique. Lui et les équipages des deux navires disparaissent mystérieusement. Sur les traces de Franklin vous permet d’analyser les mystères de ce voyage en lien avec l’enquête en cours menée par Parcs Canada. 

Maintenant que vous n’êtes plus un marin d’eau douce, la permission vous est accordée de monter à bord de nos bateaux-musée. Le NCSM Bras d’Or 400 est un hydroptère expérimental de la Défense nationale, conçu il y a 50 ans pour détecter les sous-marins étrangers pouvant s’approcher des côtes du Canada.

Puis, larguez les amarres en visitant le brise-glace vapeur NGCC Ernest Lapointe, vétéran des mers et fier retraité de La Garde côtière canadienne. De la timonerie à la salle des machines, vous arpenterez le navire pour imaginer la vie à bord.

Nouveautés pour le 50e

Exposition permanente:
Le temps des chaloupes

Il fut un temps où riverains et insulaires se déplaçaient avec leur «voiture» flottante. Une vingtaine de ces embarcations traditionnelles sortent de leur réserve pour vous raconter leurs histoires: photos émouvantes, vidéos et multimédias à l’appui. Dès le 1er juillet. 

Exposition temporaire:
Ces bateaux qui n’allaient nulle part

Ces bateaux qui n’allaient nulle part... vous transporte à une période où, aux endroits où il était impossible d’ériger un phare sur le fleuve, on ancrait des bateaux-phares qui de­vaient signaler la présence des dangers invisibles.

Plusieurs artéfacts sont mis en scène, dont le journal de bord du capitaine Alfred Couillard de Montmagny, arrière-grand-père du Premier ministre ­québécois actuel, Philippe Couillard.

Expérience hors les murs:
«Ralentis, la marée monte!»

À partir du 15 septembre, jour anniversaire de la fondation de l’institution, le MMQ propose un docu-fiction présenté en balado. À bord de votre véhicule, vous découvrirez le visage maritime de la Cote-du-Sud au fil d’une promenade sur la Route des Navigateurs et à travers l’histoire fictive de Marie-Louise, qui remonte le fil bleu de la vie de sa grande tante, la vieille Émile. Ce parcours vous mènera du cimetière de L’Islet-sur-Mer à la Seigneurie des Aulnaies. Détails au www.despromenadespascommelesautres.ca