Une expérience immersive est proposée par un lac virtuel.
Une expérience immersive est proposée par un lac virtuel.

Musée de la civilisation

Mordre à l’hameçon d’Histoires de pêche

D’hier à aujourd’hui, tout un univers folklorique et culturel s’est construit autour de la pêche récréative au Québec. Plus qu’un simple loisir, elle est devenue un véritable mode de vie pour plusieurs. Imprégnez-vous de cette activité fétiche en mordant à l’hameçon de l’exposition Histoires de pêche proposée par le Musée de la civilisation.

Fortement ancrée dans l’identité québécoise, la pêche de plai­sance tire d’abord ses origines des innombrables lacs et rivières qui composent notre paysage. Alimentée par l’amour de la nature, le côté festif et aventurier des Québécois, de même que par leur ingéniosité et le plaisir qu’ils ont à raconter des histoires et à se retrouver autour d’un feu, elle fait l’objet de la toute nouvelle exposition présentée par la Sépaq et la Fondation de la faune du Québec.

Dès votre entrée dans la salle, vous pénétrez dans un décor de circonstance. Des affiches grand format et du matériel publicitaire invitent les visiteurs à s’embarquer dans un voyage au pays de la pêche qu’est la Belle Province. On y retrace l’histoire de la pêche sportive au Québec, notamment à travers les moyens de transport qui ont contribué à son essor, des bateaux à vapeur aux chemins de fer, puis à l’automobile qui a favorisé sa démocratisation.

Matériel publicitaire
Pêche au quai de la traverse de Québec.

Un lac virtuel 

Au fil d’une rivière, la thématique se renforce encore un peu plus par l’immersion du public dans la magie d’un lac virtuel. Sur un ovale d’environ 160 m2, celui-ci constitue un univers en soi. Vous êtes entourés de hautes toiles enveloppantes sur lesquelles sont projetées des images évoquant la nature à toutes les saisons. Le son, l’éclairage et le vent participent à la création de cet environnement presque onirique, établissant une atmos­phère de zénitude.

Une collection d’articles de pêche diversifiés

En quittant le lac, vous pour­suivez votre itinéraire à la découverte de la pêche à la mouche, de la pêche à la ligne, de la pêche urbaine et de la pêche blanche. Le rappel des lieux de pratique se fait cons­tamment sentir. Cannes, moulinets, leurres et autres articles spécialisés selon les quatre sous-thèmes exploités s’offrent à la vue. Cet impressionnant déploiement d’objets de toutes sortes est agrémenté de magnifiques vidéos diffusées en fond de scène.

Coffre de monteur de mouches au tournant du XIXe siècle.

… sans oublier les histoires de pêche   

Si les enjeux de la pêche d’aujourd’hui sont abordés dans l’exposition – rareté de certaines espèces, pollution, surpêche –, on ne manque évidemment pas de mettre aussi à l’honneur les incontournables histoires de pêche. En fin de parcours, près du feu de camp entretenu par des téléviseurs, asseyez-vous pour départager le vrai du faux… comme cette légende de perchaude à fourrure, née d’un croisement entre la perchaude et le lemming de Norvège. 

Rédaction : Johanne Martin

Du mercredi au samedi, les visiteurs pourront croiser Martin Pêcheur.

À voir !

  • Couvrant une centaine d’années, quelque 350 objets sont mis en valeur dans l’exposition.
  • Sur un ovale d’environ 160 m2, un lac virtuel interactif et immersif reproduit l’univers de la pêche sportive.
  • Grâce à l’application Mon MCQ, il est possible d’accéder au jeu Pars à la pêche, qui propose une expérience complémentaire à la visite.
  • Du mercredi au dimanche, entre 11 h 30 et 15 h 45, le public est invité à rencontrer Martin Pêcheur et Ariane Lumière à travers une animation théâtrale. 

Lors de votre visite, vous apprendrez que…

  • Le Québec compte plus de 730 000 mordus de pêche, qui consacrent annuellement 12 millions de jours à la pratique de cette activité.
  • 550 M$ du PIB sont générés par la pêche au Québec.
  • La province compte près de 3,6 millions de lacs, d’étangs et de mares.
  • Jusqu’au début des années 70, plus de 85% du territoire était contrôlé par des clubs de chasse et de pêche privés. 
  • Des 118 espèces de poissons d’eau douce, une vingtaine d’entre elles sont capturées par les amateurs de pêche récréative.
  • Il y aurait, bon an mal an, plus de 200 000 adeptes de pêche sur glace au Québec. 

VOUS VOULEZ Y ALLER ?
QUOI: Exposition Histoires de pêche
QUAND : Jusqu’au 6 septembre 2021
OÙ : Musée de la civilisation
BILLETS: 17$ pour les adultes, gratuit pour les 11 ans et moins
INFO: www.mcq.org