Contenu commandité
Mordre à l’hameçon d’Histoires de pêche

Musée de la civilisation

Mordre à l’hameçon d’Histoires de pêche

D’hier à aujourd’hui, tout un univers folklorique et culturel s’est construit autour de la pêche récréative au Québec. Plus qu’un simple loisir, elle est devenue un véritable mode de vie pour plusieurs. Imprégnez-vous de cette activité fétiche en mordant à l’hameçon de l’exposition Histoires de pêche proposée par le Musée de la civilisation.

Fortement ancrée dans l’identité québécoise, la pêche de plai­sance tire d’abord ses origines des innombrables lacs et rivières qui composent notre paysage. Alimentée par l’amour de la nature, le côté festif et aventurier des Québécois, de même que par leur ingéniosité et le plaisir qu’ils ont à raconter des histoires et à se retrouver autour d’un feu, elle fait l’objet de la toute nouvelle exposition présentée par la Sépaq et la Fondation de la faune du Québec.

Dès votre entrée dans la salle, vous pénétrez dans un décor de circonstance. Des affiches grand format et du matériel publicitaire invitent les visiteurs à s’embarquer dans un voyage au pays de la pêche qu’est la Belle Province. On y retrace l’histoire de la pêche sportive au Québec, notamment à travers les moyens de transport qui ont contribué à son essor, des bateaux à vapeur aux chemins de fer, puis à l’automobile qui a favorisé sa démocratisation.

Contribuez à documenter la pandémie

Musée de la civilisation

Contribuez à documenter la pandémie

Les portes du Musée de la civilisation sont peut-être fermées au grand public depuis plus d’un mois, mais le personnel de l’institution muséale ne pouvait faire complètement relâche, alors que le monde traverse l’une des crises les plus importantes de son histoire. Profitant de sa nouvelle plateforme numérique de contenus culturels, le Musée de la civilisation a décidé de documenter la pandémie de la Covid-19 en invitant les citoyens à répondre chaque semaine à une question thématique.

Écrire l’histoire

Les témoignages et les photos des citoyens permettront aux générations futures de savoir comment la population a vécu la crise avec ses inconvénients mais aussi ses avantages. «Nous ne savons pas encore précisément ce que nous ferons avec ces documents d’archives, explique Marie-Christine Bédard, chargée de ce projet. En parallèle, nous sommes à réunir une liste d’objets typiques de la crise comme des masques N95, des arcs-en-ciel et des articles arborant le visage du Dr Horatio Arruda. Ce sera peut-être une exposition sur les grandes pandémies. Dans l’immédiat, notre objectif est de rendre disponibles les témoignages et les photos pour consultation sur notre plateforme Une heure au Musée

Exposition «Mon sosie a 2000 ans»: les sosies créent  l’engouement

Musée de la civilisation

Exposition «Mon sosie a 2000 ans»: les sosies créent l’engouement

En lançant le projet d’exposition Mon sosie a 2000 ans en 2016, et par le fait même en invitant les gens à soumettre leur photo, l’équipe du Musée de la civilisation ne s’attendait pas à une telle réponse. Ce sont plus de 108 000 clichés qui ont été reçus de la part du public, afin de trouver les 25 sosies aux œuvres d’art antiques de l’exposition.

Qui sont ces gens qui ont répondu à l’appel du Musée? La plupart de leurs photos composent l’immense fresque à l’entrée de l’exposition. Celle-ci rassemble des gens de tous les âges, de toutes nationalités, qui ont envoyé leur portrait par courriel, par la poste ou qui ont pris la pose dans le photomaton qui avait été installé au Musée. «Certaines personnes ont envoyé plusieurs photos, d’autres se sont costumés pour personnifier les bustes. Nous avons vraiment été surpris par l’ampleur de la réponse du public», affirme la chargée de projet d’exposition pour le Musée de la civilisation, Coline Niess. 

Après plusieurs semaines de tri et une sélection méticuleuse, 25 citoyens du monde entier ont été retenus pour leur ressemblance avec les œuvres d’art sélectionnées. Ces œuvres proviennent des collections du Musée d’art et d’histoire de Genève et de la Fondation Gandur pour l’Art, à Genève. Ces sculptures sont principalement des antiquités gréco-romaines et des masques funéraires égyptiens qui composent la collection exposée, précise Coline Niess.

«Outre les traits physiques, nous avons aussi pris en considération l’émotion qui dégageait du visage et l’âge du candidat», poursuit la chargée de projet. Résultat: des sosies trouvés qui impressionnent, certains sont même presque parfaits, avec une morphologie quasi identique.

Collaborateur au projet et spécialiste des sosies, l’artiste photographe québécois François Brunelle a par la suite immortalisé les premiers visages sélectionnés. 

30 ans | Musée de la civilisation

Relevez le défi

30 ans | Musée de la civilisation

Le Musée de la civilisation qui s’élève au coeur du Vieux-Québec et du Vieux-Port célèbre ses 30 ans. Plusieurs activités souligneront dignement l’événement. À la veille des festivités qui culmineront la fin de semaine prochaine, Le Soleil vous invite à tester vos connaissances sur ce musée.