Mon Avenir TI

Au service des élèves qui songent à une carrière dans les TI

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Les perspectives de carrière offertes dans les technologies de l’information (TI) n’ont jamais été aussi favorables. En les promouvant, Mon Avenir TI et ses 58 sociétés-membres encouragent la relève à joindre ce secteur et souhaitent accroître le nombre d’étudiants et de diplômés.

Permettre une immersion des élèves dans différents milieux de travail du secteur des TI et leur proposer un contact privilégié avec les programmes de formation offerts au collégial: tel est l’objectif de Techno branché. Par un soutien concret à l’initiative, Mon Avenir TI témoigne de son engagement à l’endroit du réseau de l’enseignement.

Chaque année, à l’occasion de La Grande Virée, quelque 120 élèves de secondaire 4 et 5 des Centres de services scolaire de la Capitale et des Découvreurs sont accueillis dans une quinzaine d’entreprises de la région. Cette incursion dans le monde des jeux vidéo, de la santé, des services publics, des services-conseils et du développement d’applications spécialisées, par exemple, est suivie par deux journées d’activités au Cégep de Sainte-Foy.       

«Le projet Techno branché vise à promouvoir les programmes techniques en graphisme, en intégration multimédia et en informatique, précise Carol Arseneault, coordonnateur de l’initiative pour l’établissement d’enseignement collégial. Après avoir visité chacun quatre organisations et rencontré des employés pour leur poser leurs questions, les élèves sont reçus ici pour prendre part à des ateliers avec des enseignants et des étudiants mentors.»

Une occasion de se projeter en emploi

Si la série de trois journées permet aux jeunes de se projeter dans un emploi en TI – et à inciter plus de filles à y envisager une carrière –, l’expérience sert aussi à démontrer qu’une multitude de profils sont nécessaires pour répondre aux besoins des entreprises. Et qu’à Québec, ces entreprises sont nombreuses et présentes dans des domaines variés. «Il faut voir les yeux qui brillent et les sourires dans les visages des élèves!», lance M. Arseneault.     

«Techno branché ouvre des horizons. Grâce à lui, les participants peuvent connaître les qualités requises et les tâches à accomplir, vivre une première approche avec l’univers des TI. À l’école, on y ajoute même un projet appuyé par un conseiller d’orientation. C’est une façon tangible pour un élève du secondaire de savoir s’il aime les technologies», fait de son côté valoir Frédéric Cloutier, coordonnateur de l’initiative au Collège des Compagnons.            

Prochain rendez-vous le 28 novembre 

Entrevues et rédaction : Johanne Martin