France Marcotte, galeriste propriétaire et Anne-Gisèle Bossé April, diplômée en histoire de l’art

Ma vie, ma passion 3/4

Miser sur le plaisir... et l’équipe !

Au moment de l’entrevue, un habitué des lieux, professionnel à la retraite, ­pénètre dans la galerie. L’homme passe ­régu­lièrement, prenant plaisir à faire ­bénéficier l’équipe de ses précieuses connaissances en tableaux anciens et l’aidant même à sélectionner des œuvres pour acquisition.

Ce conseiller improvisé s’est naturellement intégré à l’environnement, au quotidien de la Galerie d’Art Douce Passion, située à Place Royale près du Petit Champlain. Il est apprécié, tout comme le sont les cinq employés qui accompagnent la galeriste propriétaire dans son aventure entrepreneuriale. L’approche est chaleureuse, toujours ponctuée d’un sourire. Carrefour de néophytes et de connaisseurs, l’endroit respire l’harmonie, la joie de vivre et le professionnalisme.

«Le personnel est composé de diplômés en histoire de l’art; des gens jeunes et dynamiques, lance Mme Marcotte. Je suis une fille d’équipe et j’aime demander l’avis des autres avant de faire une acquisition. Ici, les employés sont totalement dédiés, dévoués, et il existe une proximité entre nous. La première valeur mise de l’avant est d’ailleurs celle d’avoir du plaisir; c’est elle qui oriente la philosophie de l’entreprise et j’y tiens!»

Un petit milieu, une ambiance amicale, mais un service qui repose sur une multitude d’outils, de même que sur un processus d’évaluation rigoureux. À une solide expérience – le personnel est exposé à une quantité impressionnante de tableaux – s’ajoutent par exemple plusieurs abonnements à des sites Internet spécialisés. Dans le doute, les membres de l’équipe de Douce Passion s’appuient aussi sur un réseau d’experts.

Toile de Albini Leblanc, On patine sur l'étang.

Faire évaluer ses tableaux

Qu’il s’agisse de vendre, de procéder à un échange, de faire un don ou de laisser une œuvre en héritage, le service d’évaluation offert par la galerie d’art répond à différents besoins. «Il peut s’avérer judicieux de profiter de l’expertise d’une galerie professionnelle pour effectuer une mise à jour de la valeur de ses tableaux ou pour mieux se protéger quand vient le temps de souscrire une police d’assurances», signale Mme Marcotte.       

«Il arrive qu’un client se retrouve devant une agréable surprise, poursuit-elle. J’ai en tête le cas d’une dame qui ne souhaitait pas faire évaluer l’un des tableaux qu’elle détenait, mais que nous sommes parvenus à convaincre. Au départ, elle ne croyait pas que l’œuvre, peinte par un maître ancien ­exposé en musée, puisse avoir une quelconque valeur. Elle a finalement été très étonnée d’apprendre que le tableau valait 20000$.» 

Un expert indépendant

À la Galerie d’Art Douce Passion, afin de rassurer l’acheteur, les œuvres de très grande valeur – celles dont l’acquisition exige une somme supérieure à 100000$ – sont systématiquement soumises à l’œil d’un expert en art indépendant. Celui-ci a pour mandat de vérifier leur authenticité et de les évaluer.

Une visite vous intéresse ?

Galerie d’Art Douce Passion
42-A, rue Notre-Dame,  Québec
418 648-9292
GalerieDoucePassion.com

Galerie d’Art Québec Art
40, rue Notre-Dame, Québec
418 692-8200  
GalerieQuebecArt.com

Galeries ouvertes tous les jours, de 9 h 30 à 17 h 30.

La nouvelle référence en art à Québec

Une rencontre a changé le cours de sa vie. Un rêve est devenu une réalité pour elle. Mme France Marcotte a acheté une première, puis une deuxième galerie d’art dans le Vieux-Québec. C’est sa vie, sa passion. 

Une passion qu’elle partage avec les lecteurs du Soleil.

À lire :

21 décembre : Quand une rencontre change le cours d’une vie

28 décembre : Un engouement qui se partage

4 janvier : Miser sur le plaisir… et l’équipe !

11 janvier : Des tableaux dignes des musées