Contenu commandité

Ma vie, ma passion 4/4

Des tableaux dignes des musées

Tous les jours, France Marcotte reçoit des dizaines de dossiers d’artistes. « Pour eux, la consécration, c’est d’être en galerie, explique-t-elle. Je dois cependant faire des choix avec mon équipe mais nous avons l’œil et il s’agit d’une force qu’on nous reconnaît. Plusieurs tableaux de notre galerie sont d’ailleurs dignes d’être exposés dans les musées !

Cruciale dans son cheminement professionnel, la notoriété qu’acquiert un artiste est étroitement liée à l’introduction de ses œuvres dans de bonnes galeries, sérieuses, dont le personnel est qualifié. Tant les peintres toujours vivants que ceux qui ne sont plus – et qui composent l’essentiel des tableaux de la collection que possède Douce Passion – bénéficient d’un rayonnement unique aux portes de Place Royale.    

Selon les saisons, en rotation, la galerie d’art propose à la vue des visiteurs des pièces d’artistes québécois de renom, mais à l’occasion aussi, ­certaines de peintres issus d’autres provinces canadiennes. L’ensemble des acquisitions peut de surcroît être visualisé en consultant le site Internet de la galerie. En boutique, quelques bronzes et de la sculpture sur bois complètent une offre variée appréciée des collectionneurs.   

« Nous donnons à nos artistes la place qui leur revient, tient à souligner la galeriste propriétaire. Nous détenons beaucoup d’œuvres de membres de l’Académie royale des arts du Canada (RCA) et de l’Institut des arts figuratifs (IAF). En exclusivité pour la région de Québec, précisons également que nous avons des Dominic Besner, un peintre intégré à la collection du Cirque du Soleil et à celle de son fondateur, Guy Laliberté. »

Ma vie, ma passion 3/4

Miser sur le plaisir... et l’équipe !

Au moment de l’entrevue, un habitué des lieux, professionnel à la retraite, ­pénètre dans la galerie. L’homme passe ­régu­lièrement, prenant plaisir à faire ­bénéficier l’équipe de ses précieuses connaissances en tableaux anciens et l’aidant même à sélectionner des œuvres pour acquisition.

Ce conseiller improvisé s’est naturellement intégré à l’environnement, au quotidien de la Galerie d’Art Douce Passion, située à Place Royale près du Petit Champlain. Il est apprécié, tout comme le sont les cinq employés qui accompagnent la galeriste propriétaire dans son aventure entrepreneuriale. L’approche est chaleureuse, toujours ponctuée d’un sourire. Carrefour de néophytes et de connaisseurs, l’endroit respire l’harmonie, la joie de vivre et le professionnalisme.

«Le personnel est composé de diplômés en histoire de l’art; des gens jeunes et dynamiques, lance Mme Marcotte. Je suis une fille d’équipe et j’aime demander l’avis des autres avant de faire une acquisition. Ici, les employés sont totalement dédiés, dévoués, et il existe une proximité entre nous. La première valeur mise de l’avant est d’ailleurs celle d’avoir du plaisir; c’est elle qui oriente la philosophie de l’entreprise et j’y tiens!»

Un petit milieu, une ambiance amicale, mais un service qui repose sur une multitude d’outils, de même que sur un processus d’évaluation rigoureux. À une solide expérience – le personnel est exposé à une quantité impressionnante de tableaux – s’ajoutent par exemple plusieurs abonnements à des sites Internet spécialisés. Dans le doute, les membres de l’équipe de Douce Passion s’appuient aussi sur un réseau d’experts.

Ma vie, ma passion 2/4

Un engouement qui se partage

À quelques reprises, le même client, un grand collectionneur, se présente à la Galerie d’Art Douce Passion. Chaque fois, il s’assoit une trentaine de minutes devant un Jean-Paul Lemieux et le contemple. Un jour, il se lève et d’une voix très basse, annonce : « Les personnages sont anxieux à souhait, je le prends ! » 

« Nous avons chaque fois respecté sa bulle, on l’a mis à l’aise et on l’a laissé admirer le tableau tranquillement, raconte la galeriste France Marcotte, propriétaire de Douce Passion, située à Place Royale près du Petit Champlain. Ici, c’est sympathique et axé sur le service à la clientèle. Aucune pression n’est faite et les gens sont libres de prendre leur temps. Nous sommes dans le non-jugement et toutes les personnes qui entrent doivent garder un bon souvenir de l’accueil, de leur expérience, même quand aucune vente n’est conclue. »

Madame Marcotte insiste : à la Galerie d’Art Douce Passion, quiconque peut franchir le seuil de la porte sans risquer d’être regardé de haut. Une partie du travail de l’équipe consiste d’ailleurs à renseigner les visiteurs. Autrement, des questions leurs sont posées sur leurs goûts, sur ce qui compose leur collection s’ils en possèdent une. À l’occasion, des soirées d’information ouvertes au public sont également organisées.

« Les habitués reviennent et certains m’embrassent dès leur arrivée. Les clients sont des gens très attachants, des passionnés comme nous ! De mon côté, j’en viens à connaître ce qu’une personne recherche et je prends parfois l’initiative de lui envoyer les nouveautés avant même leur publication dans l’infolettre et dans le site Internet. J’ai en outre comme politique de vendre les œuvres à un juste prix », ajoute la galeriste.     

Ma vie, ma passion 1/4

Quand une rencontre change le cours d’une vie…

Il y a 27 ans, France Marcotte poussait la porte d’une galerie d’art. Sans le savoir, l’expérience qu’elle s’apprêtait à vivre viendrait changer le cours de son histoire. En lui transmettant sa passion, l’homme qui l’a accueillie allait faire d’elle une collectionneuse… et la galeriste propriétaire de Douce Passion située à Place Royale près du Petit Champlain.

« À partir de ce moment, je me suis mise à me procurer des tableaux !, exprime spontanément Mme Marcotte, tout sourire dans un lieu de travail qui la rend visiblement heureuse. « Je suis devenue une passionnée et, un jour, un ami m’a dit : “ Pourquoi tu ne t’achètes pas une galerie ? ” Six mois après, j’acquérais Douce Passion, pour ensuite mettre la main sur la galerie voisine, Québec Art, à peine quatre semaines plus tard. »

L’aventure s’amorce donc en mai 2015 pour France Marcotte, qui, dans les faits, reprend les rênes de la Galerie d’Art Les Peintres Québécois. Fidèle à la mission que les anciens propriétaires s’étaient donnée, la Galerie Douce Passion promeut toujours les oeuvres de grands peintres québécois et canadiens, consolidant ainsi sa réputation de lieu de référence des collectionneurs et connaisseurs dans la grande région de Québec. 

Avantageusement localisée au coin des rues côte de la Montagne et Notre-Dame, la galerie se situe à proximité de la Fresque des Québécois, à deux pas de la Place Royale. Douce Passion propose un très vaste choix de tableaux portant la signature d’artistes de renom parmi lesquels figurent notamment Jean-Paul Lemieux, Marc-Aurèle Fortin, René Richard, Albert Rousseau, Léo Ayotte, Stanley Cosgrove et Jean-Paul Riopelle.