Projets résidentiels

Les villas sous les Bois: une rencontre unique au cœur de la ville

Situées à l’orée du parc du Faubourg Saint-Michel, un ancien quartier ouvrier de Québec, les villas du Domaine sous les Bois promettent aux futurs propriétaires un cadre de vie intime et enchanteur, loin des tracas quotidiens.

Les villas du Faubourg Saint-Michel font partie de l’important projet résidentiel Le Domaine sous les Bois, érigé sur les anciens terrains du collège Jésus-Marie, à une marche de l’avenue Maguire. Les propriétés, qui regroupent huit jumelés et une résidence unifamiliale, ont été conçues pour offrir à leurs occupants le confort d’une maison et la quiétude d’une copropriété. 

Une pierre deux coups

Sous la fondation de chaque villa, l’architecte a imaginé deux places de stationnement intérieur afin de laisser s’exprimer librement le -paysage extérieur. Il a ensuite profité de cette aire souterraine pour aménager un tunnel communiquant avec les trois bâtiments de six étages qui logent les 175 condos du Domaine. «Les propriétaires des villas ont donc un accès privilégié aux espaces communs des immeubles à condos sans avoir à sortir à l’extérieur», explique l’architecte. Piscine intérieure, gym, salle de yoga et salle de réception avec cuisine viennent alors s’ajouter aux espaces de vie des occupants.

Les habitants du Domaine sous les Bois peuvent aussi compter sur un riche environnement extérieur.  L’immense terrain verdoyant du site accueille une piscine extérieure, nichée au creux d’une colline spécialement conçue pour créer de l’intimité et des espaces ombragés aux baigneurs, ainsi que des jardins communautaires et deux terrains de tennis.

Une architecture contemporaine

«Comme pour les édifices à condos, nous avons dû composer avec plusieurs intervenants, dont le ministère de la Culture, la Ville de Québec et les citoyens afin de nous assurer que les villas soient parfaitement intégrées à leur environnement patrimonial», affirme Jean-Michel Simard, gestionnaire immobilier aux Immeubles Simard, partenaire du projet.

Les neuf habitations répondent donc à des standards très élevés. Si elles sont très contemporaines dans leurs formes, les villas rappellent également les anciennes habitations du quartier. «Pour l’extérieur, nous avons utilisé un revêtement métallique semblable aux toitures en tôle gris étain des habitations canadiennes ainsi qu’une brique jaune à l’aspect granuleux qui se rapproche de celle que l’on utilisait autrefois», décrit l’architecte. 

Un intérieur sophistiqué

Sous les hauts plafonds, la lumière pénètre abondamment à l’intérieur des villas grâce à une fenestration panoramique. Cette luminosité montre clairement des matériaux riches tels que le quartz pour les comptoirs de cuisine, la céramique de type porcelaine et le bois d’ingénierie pour les planchers. 

Chaque villa compte trois étages : le sous-sol, le rez-de-jardin et l’étage. Les pièces sont vastes et les possibilités multiples.  Par exemple, les trois espaces de l’étage réservés aux chambres peuvent être facilement transformés en bureau ou en salle de jeux, selon les besoins des occupants. Les aires de vie principales sont quant à elles situées au rez-de-jardin, qui donne accès à une cour arrière privée. Enfin, chaque unité compte deux salles de bain et une salle d’eau.

N’est-ce pas là la conjugaison d’un milieu de vie exceptionnel sur un site d’exception?

Pour plus de renseignements sur les villas du Domaine sous les Bois : www.souslesbois.com