Tous les moyens sont bons pour arriver à bon port lors de la rentrée universitaire de 1973 ! Source: Réseau: le magazine de l’Université du Québec, vol.5 no1, septembre 1973, p. 22-23.

L'Université du Québec célèbre ses 50 ans

Un réseau universitaire à la grandeur du Québec

Accessibilité, ancrage, innovation: trois valeurs fondamentales, 50 bougies. Créé en 1968 par le gouvernement, le réseau de l’Université du Québec (UQ) regroupe aujourd’hui 10 établissements. Leur mission: offrir aux Québécoises et Québé­cois l’accessibilité à l’enseignement supérieur, tout en con­tribuant au développement scientifique du Québec et à l’essor de ses régions.

« Il y avait dans la création de l’Université du Québec un large dessein, inspiré des valeurs d’initiative et d’entrepreneuriat, de croissance collective, d’ouverture et, je dirais de générosité. […] Ce n’est pas par hasard que dès sa création, l’Université du Québec aura connu un fulgurant succès au titre de l’inscription d’étudiants, du recrutement des professeurs et des cadres, de la mise en marche des premières équipes de recherche et d’études avancées, ainsi que de l’adhésion des milieux économiques, industriels et culturels dans toutes les régions, y compris à Montréal. »

Voilà ce que soulignait Pierre Martin dans son allocution prononcée lors la remise de son doctorat d’honneur de l’Université du Québec en 2008. Ayant été à l’origine de la Loi sur l’Université du Québec et premier vice-président à la planification du réseau de 1969 à 1973, il rappelait que ce réseau a entamé sa jeune existence dans une société en pleine ébullition. Au tournant historique de la Révolution tranquille, le gouvernement du Québec souhaitait ouvrir les portes de l’université au plus grand nombre.

Avec l’avènement de l’Université du Québec, les études supérieures – jusqu’alors surtout réservées à la bourgeoisie – se sont démocratisées. Grâce à l’un ou l’autre des 10 établissements du réseau, beaucoup de Qué­bé­coises et Québécois issus des régions ont depuis eu la possi­bilité d’y accéder. Ces étudiants de première génération, nés de parents qui n’ont pas fréquenté l’université, ont pu profiter de la proximité géographique des établissements de l’Uni­­versité du Québec. Depuis la fondation du réseau, ses 10 établissements ont décerné plus de 687 500 diplômes, soit le tiers de tous les diplômes universitaires octroyés au Québec chaque année.

Une expertise originale
En plus de favoriser l’accessibilité à l’enseignement supérieur, les éta­blis­sements du réseau de l’Université du Québec ancrés dans leurs communautés développent des exper­tises originales sur des sujets novateurs qui répondent aux besoins du Québec.

«Aujourd’hui, les établissements du réseau de l’Université du Québec continuent d’incarner la démocratisation du savoir et de la culture comme outil de développement socioéconomique, confirme l’actuelle présidente de l’Université du Québec, Johanne Jean. Ils fondent leurs actions sur la primauté du principe de l’acces­sibilité. Ce principe est mis en œuvre par des pratiques académiques et pédago­giques originales, répondant à la diversité du vécu et des besoins des étudiants. Pionniers de l’interdis­ciplinarité, ils soutiennent le développement de créneaux innovateurs et de pôles d’excellence spéci­fiques et parfois uniques en recherche et en formation. Cela résulte en partie de leur enracinement dans leur milieu, et en partie de leur volonté résolue d’explorer des domaines disciplinaires stratégiques pour le développement du Québec.»

Des acteurs économiques de premier plan
Réparti à la grandeur du territoire québécois, le réseau de l’Université du Québec ne cesse de favoriser l’interaction entre les milieux scientifiques, sociaux, communautaires et industriels dans lesquels ils évoluent. Se situant souvent parmi les premiers employeurs de leurs régions, les établissements du réseau de l’Université du Québec génèrent des effets directs (salaires), indirects (achats de biens et services) et induits (dépenses de consommation des salariés) qui concourent à la vitalité de l’économie régionale. Ils attirent, forment et retiennent la main-d’œuvre hautement qualifiée dont les entreprises et les organisations ont besoin. Une œuvre qui se poursuit…