L’INRS est le seul établissement au Québec dédié exclusivement à la recherche et à la formation aux cycles supérieurs. Ses pro­fesseurs et ses étudiants rayonnent dans le monde entier.

L’Université du Québec célèbre ses 50 ans

Des collaborations partout sur la planète

Les chercheurs du réseau de l’Université du Québec tra­vaillent de concert avec des collègues du monde entier. Ils participent à des réseaux scientifiques dans une multitude de domaines du savoir. Les exemples de leur engagement sont nombreux.
  • L’UQAM abrite notamment cinq des Chaires UNESCO et l’Ins­titut d’études internationales de Montréal, qui compte en son sein la Chaire Raoul-Dandurand en études stra­tégiques et diplomatiques, un réseau mondial et pluridisciplinaire composé de plus de 50 chercheurs. 
  • Le Centre de recherches pour le développement interna­tional (CRDI) a fait appel aux chercheurs de l’UQTR dans un projet international de promotion de l’entrepreneuriat au Burkina Faso, au Cameroun, au Maroc et au Sénégal.
  • L’expertise des chercheurs de l’UQAC en matière de givrage des réseaux électriques est reconnue mondialement grâce aux travaux effectués par CIGELE, INGIVRE et le Centre international de recherche sur le givrage atmosphérique et l’ingénierie des réseaux électriques (CenGivre).
  • L’expertise de l’UQAR en sciences de la mer lui vaut la coordination des opérations de la branche québécoise de l’Ins­titut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime (IFQM). Cet institut a pour mission de réunir et d’animer en France et au Québec, sous forme de réseau, les acteurs clés de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur dans le domaine maritime.
Francine de Montigny, professeure au Dépar­tement des sciences infirmières de l’UQO et titulaire de la Chaire sur la santé psychosociale des familles.
  • À l’UQO, la Chaire de recherche du Canada sur la santé psychosociale des familles travaille avec trois écoles de sciences infirmières d’universités brésiliennes, soit l’Université de São Paulo, l’Université Fédérale de Rio Grande do Sul et l’Université d’État de Maringá.
  • Représentant le plus ancien échange universitaire au Québec, le projet Eurostage poursuit des objectifs de formation, de collaboration et d’échange culturel entre l’UQAT et l’Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) de Champagne-Ardenne (France). Ce stage à l’inter­national est destiné aux étudiants inscrits en sciences de l’éducation.
  • L’INRS héberge, depuis 2014, la Chaire UNESCO sur les matériaux et les technologies pour la conversion, l’économie et le stockage de l’énergie (MATECSS, Materials and Technologies for Energy Con­version, Saving and Storage). Cette Chaire s’inscrit dans une démarche de collaboration Nord-Sud et Sud-Sud visant à donner accès à l’énergie renouvelable pour tous.
François Gagnon, professeur au Département du génie électrique de l’ÉTS et titulaire de la Chaire Richard J. Marceau.
  • À l’ÉTS, la Chaire Richard J. Marceau sur les stratégies numériques sans fil pour les pays en développement s’emploie à proposer et à implanter des solutions pour ces pays et pour les régions très éloignées. La Chaire travaille en parte­nariat avec Media5 et Axsera, ainsi qu’avec l’Universidad Técnica particular de Loja et le Groupement Smartland, tous deux en Équateur.
Afef Benessaieh, professeure au Dépar­te­ment Sciences humaines, Lettres et Communica­tions de la TÉLUQ, participe au projet avec l’Université des Antilles.
  • La TÉLUQ réalise un projet de recherche dans le cadre d’une entente avec l’Université des Antilles pour explorer les différentes figures de l’identité culturelle dans les Amériques.