Leadership au féminin 9/10

Pour un engagement plus affirmé en affaires

Pour les participantes à Leadership au féminin, toute occasion ­d’apprentissage représente un ­nouveau pas vers un engagement plus affirmé au sein de la communauté d’affaires. Entraide, conseils mutuels et activités diverses : la force du réseau s’est déployée au bénéfice de la croissance professionnelle de chacune.

Dès l’âge de 13 ans, Caroline Pageau éprouve le besoin de s’investir dans son milieu. Originaire du Saguenay, elle s’installe à Québec en 2000. Comptable de formation, elle travail­lera chez Ernst & Young, puis chez Promutuel Assurance, avant de devenir directrice des solutions numériques chez LIBÉO. Encore très engagée, elle occupe aussi le poste de présidente de la Coopérative des consommateurs de Lorette (Convivio).

Issue d’une famille d’entrepreneurs en construction de la Montérégie, Catherine Gignac amorce sa carrière dans l’entreprise familiale. L’ouverture d’un bureau d’affaires à Québec lui ­permet de connaître une première expérience en tant que gestionnaire. D’autres suivront dans différentes PME de la capitale l’amenant finalement à intégrer l’équipe du Groupe Océan à titre de directrice Projets et Estimation, division Travaux maritimes. 


« J’ai constaté que c’est en s’engageant à fond dans le ­programme qu’on est en mesure d’aller en chercher la pleine valeur. »
Caroline Pageau, directrice des solutions numériques chez LIBÉO

Native de Trois-Rivières, Maude Bureau choisit de poursuivre ses études universitaires à Sherbrooke, là où il lui est possible d’obtenir une maîtrise en droit dans le domaine de la biotechnologie moléculaire. Sélectionnée par le cabinet Joli-Cœur Lacasse à Québec, son attrait pour la plaidoirie conduira plutôt la jeune avocate vers les secteurs de l’assurance, de l’immobilier et de la responsabilité civile comme champs d’exercice professionnel.

Un geste stratégique

«Déjà, dans le nom du programme, le mot leadership m’interpellait, lance d’emblée Caroline Pageau. J’y voyais une occasion de partager mes expériences et de continuer à améliorer mes compétences. J’ai d’ailleurs toujours été intéressée par la place des femmes dans les organisations et par les façons pour elles d’en arriver à jouer un rôle stratégique», confie celle qui dirige, chez LIBÉO, un groupe de 40 personnes.



« Nous sommes inondées de bonnes idées! Cela donne envie de s’investir dans la future cohorte pour donner au suivant! »
Catherine Gignac, directrice Projets et Estimation, division Travaux maritimes au Groupe Océan

Trois sources de motivation ont animé Catherine Gignac tout au long de l’initiative. «Leadership au féminin a nourri ma soif d’apprendre, en plus de me donner des outils pour atteindre mes objectifs de carrière et de m’ouvrir à un super réseau composé de gens bienveillants, disposés à ­s’entraider. J’ai pris en note une tonne de références et j’ai maintenant une banque d’outils que j’ai l’intention d’approfondir», révèle-t-elle.    

Alors que la Chambre de commerce et d’industrie de Québec recrute des participantes pour un nouveau projet, une démarche visant à favoriser le développement de la clientèle est simultanément en cours chez Joli-Cœur Lacasse. «Avec Leadership, j’ai vu l’occasion de me joindre à un réseau différent, qui pouvait m’apprendre à conserver des liens avec mes clients, à sortir de ma zone de confort», justifie de son côté Maude Bureau. 


« Après chaque ­rencontre, je suis repartie avec le ­cerveau en ébullition, avec une étincelle qui peut mener à des ­pistes de solution. »
Maude Bureau, avocate chez Joli-Cœur Lacasse

Au-delà des attentes

Pour Caroline, Catherine et Maude, une réflexion sur leur parcours s’est enclenchée et se poursuivra grâce au programme. Agrémentées de partages sans jugement, les activités proposées ont suscité un enrichissement auquel elles ne s’attendaient pas au départ. Si toutes savent dorénavant comment mieux influencer, la formule de codéveloppement mise de l’avant leur a beaucoup apporté et continuera d’alimenter leur engagement. 

À propos de cette série

Le programme Leadership au féminin est une initiative de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec, en coprésentation avec La Capitale Assurances générales et Cain Lamarre. Dernier rendez-vous, le 12 avril.