Leadership au féminin 10/10

Des modèles… et une place à prendre!

Dans bien des secteurs d’activité, les femmes demeurent encore minoritaires. À leur façon, elles développent des modèles d’affaires qui leur ressemblent et démontrent qu’il est possible de se tailler une place enviable. En matière de gouvernance comme à plusieurs autres égards, Leadership au féminin soutient leurs efforts.

Toute jeune, Sophie Marin rêvait déjà d’entrepreneuriat. Son parcours, qu’elle qualifie d’atypique, a d’abord été marqué par l’exploitation d’une crêperie dans l’Ouest canadien. De retour au Québec, elle s’inscrit au baccalauréat en sciences de la consommation à l’Université Laval. De fil en aiguille, elle fonde InnovSA en 2011, permettant à une clientèle variée et en forte croissance d’utiliser les outils numériques pour mieux se propulser. 

D’aussi loin qu’elle se souvienne, Lory Gendron a toujours aimé «jouer dehors»; il lui fallait donc cibler une carrière qui puisse satisfaire son besoin de bouger et d’être à l’extérieur. Puisque l’environnement l’intéresse, elle opte pour une formation en génie géologique. Pendant 13 ans, elle œuvre pour une firme de génie conseil. Désireuse de relever de nouveaux défis, voilà qu’elle lance, il y a 14 mois, GPM Environnement Ltée.  


« Avec l’aide du programme, j’apprends à développer mon savoir-faire et mon savoir-être, à gérer plus efficacement mon entreprise.  »
Sophie Marin, présidente et directrice générale d’InnovSA

Un point tournant

Des rencontres inspirantes grâce auxquelles il devient plus facile de bien s’outiller : Sophie Marin confirme que Leadership au féminin a répondu à ses attentes. «La gestion des ressources humaines n’est pas toujours simple! Le programme m’a aidée à déterminer les éléments à améliorer; j’ai ainsi pu trouver une associée pour m’appuyer dans la gouvernance de mon entreprise, une personne qui m’est complémentaire.»   

Pour Lory Gendron, l’initiative tombait également à point. «Je suis en affaires depuis peu et j’ai beaucoup de connaissances à acquérir au-delà des aspects techniques que je maîtrise dans mon domaine. La gouvernance fait partie des choses que j’avais à approfondir. J’ai maintenant des pistes de réflexion concernant les valeurs que je veux mettre de l’avant, avec qui et comment je souhaite travailler au quotidien.» 


« Le réseau apporte une variété de points de vue, tout en permettant de constater que les défis vécuspar les femmes se rejoignent. »
Lory Gendron, directrice générale de GPM Environnement Ltée

 Des prises de conscience

Aux yeux de Sophie, l’un des pas à franchir consiste à reconnaître les différences entre le leadership exercé par les hommes et les femmes. «On doit composer avec ces différences, les nommer et rester transparent», croit-elle. Lory, quant à elle, insiste sur les remises en question que favorise Leadership au féminin. «La démarche qui nous est proposée ne touche pas seulement l’entreprise; il s’agit aussi d’un travail sur soi.»   

Julie Bédard, présidente et chef de la direction 
de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec

Un bilan positif… 

Alors que le programme prendra officiellement fin en juin pour les 26 premières participantes, l’une des cofondatrices de Leadership au féminin, présidente et chef de la direction  de la CCIQ, Julie Bédard, dresse un bilan de mi-parcours plus que positif de l’initiative. Prises de conscience, travail d’introspection, impulsion pour relever de nouveaux défis et émergence d’ambitions insoupçonnées figurent parmi les observations qui s’en dégagent.


« Regrouper des gens de différents ­secteurs, viser une complémentarité des profils, c’est la meilleure école, une façon d’envisager des solutions. »
Julie Bédard, présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec

«Selon un sondage réalisé, près de neuf participantes sur dix recommanderaient le programme à une autre personne, ajoute Mme Bédard. Certaines ont par ailleurs manifesté le désir de devenir ambassadrices afin de donner au suivant lors de la formation d’une prochaine cohorte. Des relations se sont évidemment tissées entre les femmes, si bien que la Chambre offrira un soutien à celles qui veulent maintenir les liens créés.»

À propos de cette série

Le programme Leadership au féminin est une initiative de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec, en coprésentation avec La Capitale Assurances générales et Cain Lamarre.